LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS (THEATRE ROYAL DU PARC)+FRANCE GALL/MICHEL BERGER

(REPUBLICATION)

 

Une fresque théâtrale assez extraordinaire  que l’on doit à Thierry Janssen d’après le célèbre roman de Jules Verne, proposée dans une mise en scène de Debroux.

 THEATRE ROYAL DU PARC

 Un décor renversant, inimaginable, incroyable sur une scène de théâtre. La base de cette énorme construction repose sur la présentation de la mappemonde entourée d’un rideau métallique qui encercle cette « sphère »!

Les nombreux personnages virevoltent d’un coin à l’autre de « notre terre »

 

6.JPG

L’on pouvait craindre la programmation d’une vieille pièce poussiéreuse, retrouvée dans le fond de tiroirs, abandonnée depuis longtemps.

C’était ignorer le talent de Thierry Debroux , Thierry Janssen et Ronald Beurms.

C’est gigantesque ! C’est passionnant ! C’est truculent ! C’est follement drôle ! C’est haut en couleur ! C’est magique !

 

 

Thierry Debroux ( metteur en scène 🙂 : « Le tour du monde en 80 jours » – peu de gens le savent – est d’abord une pièce de théâtre écrite par Jules Verne lui-même

La création fut un énorme succès.

Il faut dire que les producteurs n’avaient pas lésiné sur les moyens, et les spectateurs de l’époque se sont certainement pincés en voyant entrer en scène un…éléphant vivant.

Il n’y a pas d’éléphant en chair et en os dans notre spectacle mais Ronald Beurms a imaginé un décor incroyablement ingénieux qui permet à notre imaginaire de voyager d’un continent à l’autre à dos d’éléphant et sa fameuse trompe…d’éléphant, mais aussi de voyager en train, en bateau et même en montgolfière…

Grâce à ce bon vieux Jules Verne, nous sommes entrainés autour du monde et cela, dans un rythme endiablé!a

3.jpg

Il n’y a pas que Jules Verne pour nous faire vivre cette folle aventure, il y a aussi :

Thierry Debroux qui a dirigé ses acteurs avec talent, énergie et passion. Il a saupoudré sa mise en scène de mille gags visuels, rendus vivants par neuf acteurs déchaînés,

Ronald Beurms qui a passé un sérieux coup de torchon sur le texte basique pour le rendre plus actuel, avec des dialogues percutants, modernes tout en gardant l’écrit de Verne,

Pascal Charpentier qui a composé une musique brillante et joyeuse,

Nathalie Borlée qui a travaillé les éclairages qui créent une belle ambiance,

Véronique Lacroix qui a conçu des maquillages remarquablement adaptés aux personnages, une trentaine,

Yiphun Chiem et Cédric Cerbara qui ont travaillé solidement avec les acteurs sur les combats, réalisés comme au cinéma,

5.JPG

Et…

Les neuf comédiens, chacun parfait dans son rôle :

Alain Leempoel a toute l’autorité requise, le ton sec, la démarche aussi pour représenter avec justesse Philéas Fogg,Stéphane Fenocchi , Pierre Poucet, Thierry Janssen, Xavier Percy, Nathan Fourquet-Dubart, Vincent Sauvagnac, chacun dans de nombreux personnages jouissifs, inénarrables, très bien caricaturés…

(Thierry Janssen a repris les personnages que jouait  Gérald Wauthia , hélas décédé)

 Et

Jasmina Douieb, la troublante et sensuelle Princesse Aouda, danseuse du ventre qui fait rêver !

4.jpg

Enfin

Othmane Moumen, éclatant,  dans le rôle de Passepartout.

Non seulement Othmane est un grand comédien, mais aussi un fabuleux acrobate. Il accomplit des pirouettes, des sauts, des acrobaties inouïes.

Il me fait penser – et ce n’est pas la première fois car je suis sa jeune carrière depuis quelques années – à ce que faisait Belmondo tant au cinéma qu’au théâtre : cascadeur !

Impeccable !

1.jpg

 Je m’en voudrais de ne pas citer les noms des autres artisans de ce tout grand spectacle de divertissement:

Catherine Couchard( assistante) , Laurie Van Laethem et Nina Debruyne (stagiaires en maquillages) , Didier Le Bon et Freddy Beurms( assistance à la réalisation du décor) , Barbara De Schutter et Cathy Min Jung ( l’aide à la réalisation des costumes) , Gérard Verhulpen( régie générale) , David Lempereur ( régie son et bande sonore dont le cri de l’éléphant) , Nicolas Loncke ( régie lumières) , Zouheir Farroukh ( accessoiriste) , Yahia Azzaydi et Patrick Cautert ( menuisiers) et Valérie Vanderper ( l’habilleuse et déshabilleuse – et elle en a du travail Valérie !)

C’est Jouvet qui disait : « Au théâtre, il n’y a pas de petit rôle, il y a de mauvais acteurs »

Je dirais personnellement : « Au théâtre, il n’y a pas de petit collaborateur – comédien ou technicien – chacun a un rôle important, défini et précis. Un petit ratage se voit immédiatement et peut abimer le spectacle… »

Thierry Debroux (metteur en scène) : « Le tour du monde en 80 jours» n’est pas seulement un spectacle de divertissement accessible à tous , et pour reprendre la formule consacrée … de 7 à 77ans… très visuel, très rythmé et parfois musical mais aussi une réflexion sur le monde d’aujourd’hui et sur notre rapport au temps.

Je pense qu’il serait superflu de vous rappeler l’histoire légendaire de Jules Verne. Vous la connaissez tous, bien évidemment.

Mais je pense que l’on a l’envie de relire le roman mythique de Jules Verne après avoir vu et applaudit chaleureusement ce spectacle.

Mijanou (Impressions)

Mijanou : Quel merveilleux voyage que ce Tour du Monde… en 80 clins d’œil !

Non seulement on passe une soirée joyeuse, enchanteresse quand on a gardé une âme d’enfant, hilarante par moments, admirative pour les décors, les costumes, le jeu savoureux des comédiens, la mise en scène, etc…mais je vous invite à découvrir tous les clins d’œil qui sont plus ou moins cachés dans le spectacle : les références musicales, les citations de dialogues de films, les héros de nos BD, le détail évocateur d’un costume, les accents savoureux ou exotiques, … 80 ??? Non, je ne les ai pas comptés, mais ils sont nombreux !

Je me rappelle avoir vu le film de Michael Andreson avec David Niven et Shirley Mac Laine et l’enthousiasme de mes 10 ans est réapparu pour ce récit qui n’a pas pris une ride, grâce au talent de Thierry Janssen et de toute l’équipe. Les personnages, comme ils ont été conçus, sont attachants en diable ! Qui ne souhaiterait voyager avec à ses côtés un Passepartout aussi dévoué ? Qui ne rêverait de guérir Phileas de ses névroses ?

Bon, il y a moins de références scientifiques que dans le roman bien sûr, mais je suis persuadée que Jules Verne lui-même n’y trouverait rien à redire ! Lui qui, à 11 ans, s’était embarqué comme passager clandestin d’un trois-mâts (selon la légende et selon le programme – bien documenté – du Parc); il n’aurait pas hésité à grimper sur les différents engins ingénieux, imaginés par Ronald Beurms. Superbes et amusants, ces engins!

Un spectacle digne de figurer à l’affiche à London ! Plus besoin de passer sous la Manche : nous sommes bien gâtés par notre théâtre Belge !

Je file à l’agence réserver mes places pour ce « tour du monde » en compagnie de cette joyeuse troupe actuelle du Théâtre Royal du Parc.

Et mille bravos à tous et mes félicitations sincères à Thierry Debroux pour sa mise en scène.

Merci à Vous, Mijanou.

 

0085.JPG

 Fogg : Messieurs, j’ai gagné 20.000 livres ! J’en ai dépensé 19.000 pendant ma course autour du monde. Mais qu’importe!  Les mille livre restants, j’ai décidé de les partager entre l’inspecteur Fix qui n’a, après tout, fait que son travail…

Fix : Parbleu, Mr Fogg, j’ai toujours su que vous étiez un honnête homme ! Le flair !

Fogg ….Et mon fidèle serviteur Passepartout !

Passepartout : 500 livres ! Oh, merci maître, vous êtes trop bon.

Fogg : 500 livres…auxquels je retire bien sûr, votre facture de gaz.

Passepartout ; Mildiou ! Mon bec !

Chanson finale :

« Le monde est si petit, mais l’amour est si grand

« Nous passons notre vie à trouver que le temps

« Passe trop vi-i-te

« Passe trop visitée… »

La suite ? Sur le grand plateau du Théâtre avec tous les acteurs !

Pensez-vous comme moi que le Théâtre, c’est fantastique !

Et les acteurs, c’est  merveilleux !

Allez, encore une fois un regard sur la fameuse mappemonde…

6.JPG

                      (Crédit. photos : Isabelle De Beir)

 

LE TOUR DU MONDE EN  80 JOURS

5ème reprise- Les  26, 27 et 28/05 ainsi que les 2 ,3 et 4/06

THEATRE ROYAL DU PARC

Rue de la Loi  3 – 1000  Bruxelles

Infos Réservation : 02 /505 30 30

 

 

Amis de l’émission/blog « Les Feux de la Rampe « , merci pour tout et surtout votre présence !

Notre moment de séparation : Un documentaire inédit de Franck Ferrand sur le couple mythique  des années 70 : FRANCE GALL & MICHEL BERGER – « toi sinon personne « 

Franck Ferrand : Un phénomène musical sans précédent !

Un beau plaisir de les revoir sur le petit écran.

LA UNE/RTBF  – ce vendredi 20/05/16  à 20h20

A tout bientôt !

 

Roger Simons