LES EMOTIFS ANONYMES (LA PIECE) EN TOURNEE…

Qui n’a pas vu le film réalisé par Jean-Pierre Améris, interprété brillamment par Isabelle Carré et Benoît Poelvoorde ! Un véritable petit chef d’œuvre !


 

DU CINE AUX PLANCHES

FB-mytyl.jpg

 Jean-Benoît Hologne a eu la belle idée d’en faire une pièce de théâtre, mais présentant cette histoire d’une façon différente du film. Il s’est accordé le personnage central que jouait Poelvoorde et il a engagé la magnifique Caroline Veyt, que tout le monde connaît bien au travers de ses présences à la télé, pour interpréter la jeune fille.

Angélique (seule) : Bonjour. Bonjour! Angélique Delange, chocolatière. Angélique Delange, chocolatière, bonjour.

 

RESUME

Ea_portrait_01.jpg

 

Jean-René, patron d’une fabrique de chocolat, et Angélique, chocolatière de talent, deux grands émotifs.  C’est leur passion commune pour le chocolat qui les rapproche.  Ils tombent amoureux l’un de l’autre sans oser se l’avouer.  Leur timidité maladive tend à les éloigner et génère quiproquos, malentendus et situations improbables.  La fuite n’est pas éternelle…

Ea_Repet_22[1].jpg

 OPTION

Valérie Pilate (metteuse en scène) : S’agissant d’un récit intimiste, nous avons opté pour le Théâtre en rond. Le public entourant complètement les comédiens à 360°.  Rappelant également ainsi les groupes de parole des « Emotifs Anonymes ».  Le récit reprenant un très grand nombre de lieux, nous avons par ailleurs opté pour une sobriété de décors.  Seules 2 chaises et une table, disposées différemment à chaque scène, symbolisent les changements d’endroits.  Accompagnés par les changements d’ambiance des lumières et de la musique. 

Le scénario original proposait une bonne dizaine de personnages autour des 2 principaux: Angélique et Jean-René.  Nous en avons gardé 7.  Interprétés par les deux comédiens, sautant d’un personnage à l’autre le temps d’enfiler un costume, se doter d’un accessoire, une démarche ou un timbre de voix.

Pendant tout le processus de création, nous avons également été vigilants à la légèreté du dispositif technique pour garder une facilité à jouer dans des lieux très divers (salons, petites salles, jardins, terrasses, granges, châteaux,…).

Une idée magnifique, très porteuse.

CAROLINE VEYT & JEAN-BENOIT HOLOGNE

Ea_Repet_130[1].jpg

 Ils sont merveilleux tous les deux : la talentueuse et charmante Caroline, très appréciée, très présente dans le paysage audio-visuel, journaliste, animatrice, présentatrice   du Concours Reine Elisabeth, amoureuse du théâtre depuis une bonne dizaine d’années, révélée une excellente comédienne, et Jean-Benoît, un acteur passionné de théâtre depuis toujours, que l’on a pu applaudir dans de nombreux spectacles.

Ils sont vrais tous deux dans l’interprétation de leurs personnages.

Et s’en dégage une belle émotion.

Ea_Repet_31[1].jpg

METTEUSE EN SCENE

Valérie Pilate, à la double formation d’animatrice et de comédienne. Sa méthode de travail consiste principalement à développer de manière ludique le sens de l’écoute, le plaisir du jeu, le voyage dans l’imaginaire, la création de personnages et l’exploration des sentiments grâce à l’action du corps. 

Valérie Pilate : S’agissant d’un récit intimiste, nous avons opté pour le Théâtre en rond.  Le public entourant complètement les comédiens à 360°.  Rappelant également ainsi les groupes de parole des « Emotifs Anonymes ».  Le récit reprenant un très grand nombre de lieux, nous avons par ailleurs opté pour une sobriété de décors.  Seules 2 chaises et une table, disposées différemment à chaque scène, symbolisent les changements d’endroits.  Accompagnés par les changements d’ambiance des lumières et de la musique.

L’ADAPTATION

Valérie Pilate : Le scénario original proposait une bonne dizaine de personnages autour des 2 principaux: Angélique et Jean-René.  Nous en avons gardé 7.  Interprétés par les deux comédiens, sautant d’un personnage à l’autre le temps d’enfiler un costume, se doter d’un accessoire, une démarche ou un timbre de voix.

Pendant tout le processus de création, nous avons également été vigilants à la légèreté du dispositif technique pour garder une facilité à jouer dans des lieux très divers (salons, petites salles, jardins, terrasses, granges, châteaux,…).

Du bel ouvrage qu’il est agréable de découvrir !

Ea_Repet_161[1].jpg

 ADAPTATION SCENIQUE

A partir du texte de Jean-Pierre Améris , auquel se joint Philippe Blasband.

COMPLEMENT DE DISTRIBUTION

Lumières: Laurent Cadet

Décor sonore: Studio AD

Costumes: Ghislaine, la Fée du Grenier et Melvin

Musique: Carl Van Pevenage

Graphisme: Noémie Favart

Photos: Prophil

Webmaster: Alain Debrandt…et les indispensables Christel Bruneel, Marie, Pascale Vanobbergen, Xavier Demarets et Simon

Ea_Repet_168[2].jpg

 REPRESENTATIONS A VENIR…

le mercredi 13 avril 2016 à 20h30 au Bouillon Blanc

rue Saint-Lambert, 65 – 6832 Sensenruth – Bouillon(infos et réservations: 061/21.40.93) ou bouillon.blanc@skynet.be 

ou 010/45.60.36 ou www.mytyl.be

 Vendredi 15 avril 2016 à 2030 au Château de Corroy-le-Château

rue du Château de Corroy, 4 5032 Corroy-le-Château

(Infos et réservations: 0478/46.16.39 – 010/45.60.36 – )www.mytyl.eu)

 Samedi 16 avril 2016 à 20h30 au château de Sélys-Lonchamps

rue Edmond de Sélys-Longchamps, 112 4300 Waremme

(Infos et réservations: 0478/46.16.39 – 010/45.60.36 – www.mytyl.eu)

Ea_Repet_148[1].jpg

Bonnes routes à Vous.


 

Amis de l’émission/blog «  Les Feux de la Rampe » , merci pour votre présence au blog.

Notre moment de séparation : Ce soir à 22h10 sur LA TROIS/RTBF : La 9e de Beethoven- Ballet de Maurice Béjart enregistré au NHK Hall de Tokyo le 15 novembre 2014.

A ce document musical et visuel fabuleux s’enchaînera un documentaire sur la danse «  L’Inde, la danse et Béjart »

Vous serez certainement nombreux à visionner ce grand spectacle.

Je vous en propose un court extrait.

A tout bientôt !

Roger Simons