LA MELODIE DU BONHEUR(LA SUITE)FESTIVAL  » BRUXELLONS « 

 


 


« Si l’on ne peut plus imaginer une éducation qui ne soit pas nationale, je ne peux imaginer une forme de théâtre contemporain qui ne soit pas populaire . »

 

(Jean Vilar)

 

 

FESTIVAL  «  BRUXELLONS » 17e ANNEE CONSECUTIVE..

.

 

Pour répondre à  Jean Vilar,  «  Bruxellons » est certes un festival populaire doté d’une programmation de coups de cœurs théâtraux.

 

Nombreuses des pièces à l’affiche ont été créées durant la saison théâtrale écoulée. Des pièces qui ont connus un gros succès dans les différents théâtres de la capitale.

 

L’affiche du Festival « BRUXELLONS » 2015 est très diversifiée.

 

De l’humour bien sûr avec des spectacles comme «  Si c’était à refaire » de Laurent Ruquier , «  L’invité » de David Pharao, « Conversations avec ma mère » de Santiago Car       los Ovès Jordi Galceran ( le plus gros succès de la saison dernière),

 

« Coming Out »  d’après trois romans de Tom Lanoye,

 

« Pop Corn » de Pietro Pizzuti, et «  L’Initiatrice »  aussi de Pietro Pizzuti à qui le Festival rend honneur. 

 

Un personnage fantastique Pietro : professeur, écrivain, traducteur,  auteur dramatique, metteur en scène , comédien…

 

Un homme d’une qualité humaine  rarissime.

 

Un homme de théâtre parfait !

 

 

 

FESTIVAL « BRUXELLONS »   (la suite)

 

 

 

Et d’autres pièces…comme «  Le Capitaine Fracasse » de Théophile Gautier…comme «  Cincali » de Nicola Bonazzi et Mario Perrotta… comme..comme…

 

 Si vous suivez régulièrement  les émissions/blog «  Les Feux de la Rampe », vous avez dû prendre connaissance  de mes chroniques . Vous pouvez même les retrouver dans les archives du blog en cliquant  sur «  rechercher « (colonne de droite)  en indiquant le titre de la pièce.

 


 

 

 

 

LA MELODIE DU BONHEUR

 

C’est l’événement du Festival « Bruxellons » 2015.

 

Monter une œuvre de la complexité  de « The Sound of Music » ne s’improvise pas et nécessite une équipe hyper compétente  prête à travailler sur un long terme , ce qui se passe en ce moment avec ce spectacle.

 

Une fameuse dramaturgie ! Une mise en scène  très inventive ! Une retraduction de l’œuvre !

 

Il faut des spécialistes enthousiastes pour assumer tout ce travail . Et ils sont là,  nombreux, sur le « théâtre » du Karreveld !

 

 

 


 

 

 

 

Merci à Charles Aznavour.

 

Ils seront tous là  les musiciens, les comédiens  les magiciens…sans oublier les danseurs…sans oublier  les enfants…les chorégraphes, les coaching , le scénographe , les ingénieurs du son et de la lumière, et tout le personnel de la troupe.

 


 

 

 

 

LA MELODIE DU BONHEUR

 

Une vingtaine de chansons. La partition comprend une soixantaine de moreaux. La musique est aussi souvent présente durant les parties parlées, et elle est aussi signifiante que les textes.

 

Cette écriture à deux dimensions est l’une des raisons principales rendant indispensable la présence d’un orchestre « live ».

 

Durant les répétitions,  le metteur en scène et le chef d’orchestre s’accordent sur la manière dont la musique doit exister à côté du texte, comment  elle doit habiller l’action des comédiens ou s’y opposer.

 

Les comédiens, eux, doivent apprendre à composer avec le message délivré par ces artistes cachés dans la fosse. d’orchestre.

 

RICHARD  RODGERS, LA MUSIQUE

 

OSCAR HAMMERSTEIN, LES PAROLES

 

Deux énormes personnalités de la comédie musicale américaine.

 

HOWARD LINDSAY & RUSSEL CROUSE, le livret, inspiré par « The Trapp Family Singers » de Maria Augus

 

 

 

 

 

 

 

Julie Andrews a joué et chanté plusieurs œuvres de Rodgers & Hammerstein. Mais la plus importante sans conteste, c’est bien « The Sound of Music »

 

Je viens de retrouver  une vidéo où l’on voit Julie Andrews en concert interprétant cette fabuleuse musique.

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 11 juillet : Le grand jour ! Celui de la première représentation de  LA MELODIE DU BONHEUR.

 

Avec , dans les rôles principaux :  Laure Godisiabois Maria), Wim Van Den Driessche et Antoine Guillaume(Capitaine Van Trapp, en alternance) , Marie-Laure Coenjaerts( La Mère Supérieure), Pierre Pigeolet (Max) , Perrine Delers (Baronne Elsa Schraeder) …

 

Mise en scène : Daniel Hanssens & Jack Cooper 

 

Direction musicale :  Pascal Charpentier.

 

 

Et comme on le dit aux acteurs avant qu’ils n’entrent en scène : « M…. », le mot du Général Cambronne à Waterloo,  ici, une façon de souhaiter bonne chance !

 

 

Amis  de l’émission/blog «  Les Feux de la Rampe » , je vous retrouve dans quelques heures  avec mes propos sur  ces Festivals de l’été qui nous apportent beaucoup de   « bonheur » !

 

Notre moment  de séparation : Une courte sélection de comédies musicales  de Rodgers et Hammerstein.

 

So long !

 

 

 

Roger Simons