JOSEPHINA (FESTIVAL BRUXELLONS)+FILMS(I.BERGMAN-C.GAVRAS-FRANCE BREL-BREL-BRASSENS-FERRE)

(republication)

 

JOSEPHINA

Un Théâtre Gestuel

Dans son 20 mètres carrés, Alfredo , entouré de nombreux objets, est seul et cependant accompagné. Il est en train d’éplucher des oignons et encore des oignons…

Un mystère au départ.

 


 

 

Et voilà que…

JOSEPHINA.JPG

JOSEPHINA

 

Au travers de jeux de mots et de gestes , d’ellipses et d’indices , une absente omniprésente : JOSEPHINA  occupe l’espace.

Que s’est-il passé trois mois plus tôt ?

 

Au fil des partitions physiques, à demi-mot et à demi-geste , des fragments de vie et d’intimité sont dévoilés…

 

 

phoca_thumb_l_201201_josephina_006_st_neubauer.jpg

 

 

Empreintes gestuelles et traces sonores s’entremêlent cherchant à révéler le fin mot de l’histoire…

 

Un spectacle comme on n’en voit trop rarement. !

 

Un spectacle ludique et poétique !

 

Un spectacle qui nous fait rêver et entraîne notre imaginaire.

 

Je laisse la parole et…les gestes  à Sicaire Durieux et Sandrine Heyraud , un couple de jeunes artistes  belges, auteurs , metteurs en scène et interprètes de ce spectacle  hors série .

 

 

201201_josephina_010_st_neubauer - light.jpg

 

 

Sicaire : Dans notre spectacle, un homme et une femme se croisent curieusement. Du flash back au cauchemar, des souvenirs épars aux désirs obsédants, le spectateur  est libre de reconstituer le puzzle d’une relation rêvée ou passée, l’histoire d’un couple brisé ou idéalisé.

 

Sandrine : Entre les empreintes fugaces et le fantasme, le geste et parfois la parole cohabitent intimement au point de créer des croisements et des glissements poétiques, des renversements de sens burlesques et des tableaux corporels d’un puissant impact visuel.

 

Sicaire : Le texte – limité au possible– vient ainsi détourner le mouvement et vice versa.

A travers ce dialogue entre le geste et la parole, la cage visuelle du texte trouve alors une résonance à la fois physique et poétique dans le corps de l’acteur mime.

 

JOSEPHINA

 

Un spectacle multiple où interviennent plusieurs disciplines artistiques : le théâtre, la danse contemporaine, le jeu clownesque, le mime où l’on sent les griffes  d’Etienne Decroux , Marcel Marceau et Jacques Lecoq.

 

_MG_5089.jpg

 

Est-ce qu’en ajoutant la parole, on enlèverait ce qui fait la spécificité du mime, ce qui le rend singulier ?

 

Sicaire : Cette  question a été à l’origine du processus de création de JOSEPHINA.

C’est notre deuxième spectacle qui s’adresse à tout public et propose un jeu subtil entre la parole et l’expression du corps.

 

Sandrine : De situations quotidiennes aux tableaux surréalistes en passant par l’illustration et l’abstraction, les glissements de registres s’effectuent de manière à expérimenter diverses approches du corps en lien avec le texte.

 

Sicaire : Des textes d’auteurs contemporains tels que Xavier Durringer , Gao Xingjian , Henri Michaux.

 

Catherine Makereel(Le Soir) : On en ressort l’imaginaire tout revigoré et l’envie de vivre , à notre tour , l’amour comme une danse enflammée.

 

Laurence Bertels (La Libre Belgique) : Burlesque et poésie sont de la partie… C’est à la fois beau, touchant, tendre et juste du premier au dernier mouvement.

 

 Un dernier mouvement catastrophique dont je vous laisse la surprise.

 

UN VRAI BONHEUR !  UN CADEAU QUE CE SPECTACLE !

 

Ils ont beaucoup de talent ces deux jeunes artistes qui ont créé la Compagnie «  CHALIWATE » en 2005, une compagnie qui a pour but de promouvoir les arts du mime sous toutes ses formes : spectacles, stages , conférences.

 

Ils tournent dans le monde entier avec ce spectacle génial, c’est le moins que l’on puisse dire.

Ils enseignent leur savoir faire spécifiques du mime partout : universités, écoles de théâtre !

 En  plus d’un immense talent, ils sont terriblement sympathiques tous les deux !

 J’ai tout de même un reproche à leur faire : leur spectacle est trop court – une heure seulement – alors que nous sommes, nous les spectateurs , envoûtés , enchantés,  perdus dans notre imaginaire ! C’est un spectacle que l’on a l’envie de revoir sitôt terminé.

 Fabienne Cabado ( Parler avec son corps 2009)   La Compagnie ChaliWaté conjugue la poésie du verbe à celle d’un mouvement riche en surprises.

 

Chaliwate_paper.jpg

 

JOSEPHINA

 

Ecriture, mise en scène , interprétation : Sandrine Heyraud & Sicaire Durieux

Dramaturgie : Katya Montaignac

Scénographie : Karine Galarneau et Thiebault Vanden Steen

Création lumière : Frédérick Gravel et Jérôme Dejean

Conception sonore : Nancy Bussières

Direction technique : Jérôme Dejean.

 

Avec mes remerciements en mots mais en gestes  surtout, avec des petits bouts de mime à la façon  de Chaplin,

Baptiste Deburau, Jean-Louis Barrault, Buster Keaton, Raymond Devos, Adam Darius et Marcel Marceau bien sûr !

Sandrine Heyraud & Sicaire Durieux ! Ils nous donnent l’envie de croquer l’amour à pleines dents , avec les incisives plutôt que les dents de lait.

 

 

201201_josephina_016_st_neubauer - light.jpg

 

JOSEPHINA

le 22/07/15

 

FESTIVAL   » BRUXELLONS « 

Château du Karreveld

Avenue Jean de la Hoese  3

1080 Molenbeek-Saint-Jean

Infos/Réservations : 02 / 724 24 24

 

GRANDE SOIREE TELE  CE LUNDI SOIR...

 

 

 Sur LA UNE/RTBF- 20h20)  : « LE CAPITAL« , un film signé Costa Gavras, interprété par Gad Elmaleh et Natacha Régnier.

 

Syno bref :Un dirigeant peu scrupuleux se retrouve confronté à l’offensive d’un

fond spéculatif américain…

 


 

 SUR ARTE/BELGIQUE-  Deux rendez-vous…enchaînés:

 

A 20h50  : FANNY ET ALEXANDRE  réalisé par Ingmar Bergman, avec Gunn Wallgren, Jan Malmsjö, Pernilla Allwin

 

Syno bref  : Un conte magique, hanté par la mort , qui fait figure de somptueux testament cinématographique de Bergman.

 


 

 

 A 23h55  LES FRAISES SAUVAGES, un film réalisé également par Ingmar Bergman, avec Victor Sjöström et Ingrid Thulin.

 

Syno : Un vieux médecin admet qu’il a gâché sa vie. Comprenant que la fin  de sa misérable existence est proche, il confie ses cauchemars à sa belle-fille…

 

Faut-il le rappeler , ce flm est le véritable chef-d’oeuvre de Bergman !

 


 

 

 

Amis de l’émission/blog  » Les Feux de la Rampe « , merci pour votre écoute et votre fidélité. Bonne soirée en ce 20/07/15

 

Notre moment de séparation :Si vous n’aimez pas Bergman ni Costa Gavras, branchez-vous  sur LA TROIS/RTBF – à 21h40

 

Un documentaire réalisé par France Brel, la fille de Jacques Brel. Une  découverte  quelque peu  de l’ami Jacques.


 

ET

A 23h13 -MEME CHAINE : trois grands monstres sacrés de la chanson francophone : BREL, BRASSENS et FERRE discutant autour d’une table.C’est filmé comme un documentaire-radio, sans mouvement ciné; et nos trois vedettes regrettées discutent de  l’art et de leur vie. Passionnant à suivre.Trois hommes sur une photo…Regardez-les !

Bonne écoute à Vous et à tout bientôt

 

 Roger Simons