AFTER THE WALLS (UTOPIA) (THEATRE NATIONAL)

 

ANNE-CECILE VANDALEM / VINCENT LECUYER

 

 

©PhileDeprez7792.jpg

 

Dernier volet d’une trilogie des parenthèses.

Ce spectacle délirant poursuit son exploration des liens entre  les individus et leur habitation, et aborde une ultime fois la question de l’isolement des hommes au travers d’un projet ambitieux portant sur les rêves du collectif.

 

PUB

 

 

2013. QUELQUE PART EN EUROPE… A BRUXELLES PEUT-ETRE…

 

©PhileDeprez8110.jpg

 

 

Bernard Loizeau est architecte et fondateur  d’ « After The Walls Incorporated ».

Depuis quelques années, il sillonne le pays pour y donner une série de conférences sur la relation de l’homme à son habitat.

Au travers d’UTOPIA, il nous livre ses visions de l’avenir : un rêve architectural sans précédent, véritable explosion utopiste,  comme solution aux défis sociaux, démographiques  et écologiques de notre temps.

A mi-chemin entre la conférence et la célébration, UTOPIA  est un chant d’espoir adressé à l’humanité, une expérience unique dont nul ne sort véritablement indemne.

 

©PhileDeprez7866.jpg

 

 

Partant du principe que seul un homme abrité peut rêver librement et que le rêve est une condition nécessaire à l’existence de l’homme, Bernard Loizeau dénonce les erreurs architecturales du passé qui, à défaut d’abriter l’homme  renforcent son sentiment d’insécurité, de paranoïa et d’emprisonnement et l’empêchent par conséquent de se projeter dans un avenir quelconque.

C’est au cœur d’une démarche à la fois radicale et ambiguë que nous sommes invités,  nous spectateurs.

Fustigeant les architectes, leurs ambitions, leur aveuglement et leur cynisme, Bernard Loizeau se présente comme le nouveau messie, investi d’une mission d’apurement qui apportera la solution au mal-être des hommes.

 

PUB

 

Un fameux personnage que ce Bernard Loizeau…  joué, oui mais j’ajouterais même « VECU » par Vincent Lécuyer, jeune comédien qui a obtenu le prix du « meilleur seul en scène »  au Prix de la Critique Belge l’année dernière.

Et il le méritait bougrement.

 

©PhileDeprez7797.jpg

 C’est exceptionnel sa façon de jouer, je dirais même unique. 

Anne-Cécile Vandalem l’a mis en « action » extraordinairement !

Une heure vingt de folie scénique !

Il parle  au public consterné et il y a de quoi.

Il le regarde, le fixe droit dans les yeux, s’en rapproche, va même jusqu’à demander son assistance en lui empruntant un sac, revient sans cesse sur l’importance des caisses,  laisse de longs temps morts ce qui se fait rarement -, ingurgite de l’eau à plusieurs reprises , va auprès du public, s’assoit sur un spectateur et  commence la conversation.

Ses yeux «  parlent », nous interrogent, nous  les spectateurs qui sommes éblouis, ébaubis,  interdits par tout ce qu’il fait et tout ce qu’il nous confie.

Et il  nous dit des  choses  intéressantes, importantes sur la mission qui lui est conviée.

On oublie l’acteur tant il est vrai et l’on assiste à une conférence  bousculant.  Petit à petit , on s’imprègne de ses paroles ,  enfin celles de Bernard Loizeau.

 

©PhileDeprez7894.jpg

 

 

 

C’est un phénomène ce Vincent Lécuyer,  que l’on a pu découvrir, il y a un certain temps, lorsqu’il faisait ses émissions télé de « Hep, taxi ! »Vous vous souvenez ?

 

Et ce spectacle se termine par la destruction des buildings   qui les uns après les autres s’écrasent  au son d’une musique envahissante.

Serait-ce la fin de notre monde ?

A voir en urgence au National.

 


 

 

 

 

 AFTER  THE WALLS (UTOPIA)

 

 

Concept, texte et direction : Anne-Cécile Vandalem

Collaboration dramaturgique : Jan-Bastien Tinant

Assistantes à la mise en scène : Leila Di Gregorio, Céline Gaudier

Création lumière : Caspar Langhoff

Création son et musiques : Pierre Kisslng

Scénographie : Ruimtevaarders

Production : Théâtre de Namur

Avec  la collaboration  de nombreuses coproductions françaises et belges.

Et Vincent Lécuyer …

 

AFTER THE WALLS (UTOPIA)

Anne-Cécile Vandalem

Jusqu’au 03 mai 2014

 

THEATRE NATIONAL

Bld Emile Jacqmain  111-115  – 1000  Bruxelles

Infos Réservations : 02 / 203 53 03

 

 


 

 

« Ca ira  encore mieux » dans tout bientôt avec la superbe pièce de Thierry  Debroux «  MADE IN CHINA «  qui se joue au Théâtre Royal du Parc. Un chef d’œuvre !

 

Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vous connaissez bien sûr Tina Turner , une extraordinaire chanteuse, compositrice, actrice et danseuse même.

 

Arte diffuse ce samedi soir 26 avril à 22h15   un documentaire qui retrace sa vie de femme et de chanteuse  mondiale.

Il y a 30 ans , en 1984,  Tina Turner  était a sommet de sa gloire avec «  What’s Love Got to Do with It . On se l’écoute.  D’accord ?A tout bientôt.

 

 

 

Roger Simons