QUINTESSENCE-MUSIQUE SANS FRONTIERES – SAMARITAINE/MUSIC VILLAGE

 


 

Je viens de voir un spectacle  époustouflant au Café-Théâtre La Samaritaine…

 

 Ils sont cinq : Pauline  à l’accordéon, Sylvia au violon et au chant, Jimmy Bonesso à l’accordéon et au piano, Maxime Charue aux percussions,  et  Thomas  Engelen au violoncelle.

Ils sont formidables, inattendus, renversants, dotés chacun d’un  talent  fou.

 

Quintessence_06.jpg

 

 

Ils  m’ont expliqué  leurs conceptions de faire de la musique, leurs façons de moduler, d’adapter des oeuvres musicales célèbres.

 

 

 

 

Quintessence_04.jpg

 

 

Si beaucoup de groupes de musique de chambre voient régulièrement le jour,  ces cinq musiciens (et chanteuse) cultive l’originalité, c’est le moins que l’on puisse dire, à plus d’un titre.

 

Quintessence_01.jpg

 

 

L’instrumentation inhabituelle n’est pas sans rappeler le quintette de Piazzolla dont ils revisitent aussi le répertoire. Mais ce qui est le plus extraordinaire  c’est qu’ils ont construit « un son unique » , font et au fil des arrangements qu’ils réalisent eux-mêmes , des relectures audacieuses et créatives qu’ils font  des œuvres de Nino Rota , Emmanuel Déjourné , Igor Stravinski, voire Nikolai Kapustin.

 

 


                      (video/Pierre Havrenne)

 

 

J’ai suivi leur concert avec délectation mais  je ne suis pas arrivé   à identifier leurs arrangements. Parfois, quelques mesures me guidaient vers Rota,  Piazzolla  Stravinski.. Ou mieux  vers Emmanuel Séjourné avec le Concerto pour marimba  joué par Maxime Charue. Du tonnerre !

 

Cultivant dans leur approche comme dans leurs choix de répertoire un goût prononcé à la lisière du  classique, ils empruntent à la musique populaire la fougue et l’immédiateté qui donne à leur jeu cette énergie détonante et un modernisme salutaire.

 

 

 

Quintessence_02.jpg

 

Quelle magnifique complicité ! Quelle énergie !  Quelle folie  étourdissante !

On est réellement  emporté   dans leur univers musical !

On  ferme les yeux (ce qu’ils font d’ailleurs tous les cinq) et on les écoute  avec passion. Véritable recueillement  musical !

On se retrouve comme dans un rêve endiablé dans lequel on entend vibrer les instruments dans un tourbillon de notes  délirantes…

 

On les voit également passer d’un instrument à l’autre : le pianiste et l’accordéoniste échangent leurs rôles, la violoniste abandonne son violon et empoigne le micro et nous révèle une superbe voix de mezzo.

 

Quintessence_05.jpg

 

 

 

 

Et sans cesse , durant ce concert « diabolique « , on les voit  se regarder avec un certain sourire  de connivence, se consulter peut-être pour modifier en direct certains passages ou mieux encore , improviser une œuvre comme l’a fait   brillamment  Jimmy, le pianiste l’autre soir . Un concerto  inattendu !

 

Ils ont joué du Piazzolla, du Satie, du Mederos, du Rota, du Stravinsky (un  tango même), du Kholminov , du Slinckx…

 

Leurs idées, leurs adaptations , leurs écritures côtoient de très près le tango !

 

 

 

 

Quintessence_03.jpg

 

QUINTESSENCE-MUSIQUE SANS FRONTIERES

 

 Retenez bien leurs noms :

 

Pauline Oreins : accordéon, piano

Jimmy Bonesso : piano

Sylvia Bazantova : violon, chant

Maxime Charue : percussion

Thomas Enghelen : violoncelle.

 

 

Vous avez l’occasion de les découvrir le dimanche 27 avril à 16 h au Music Village , rue des Pierres 50 , à deux pas de la Grand’ Place(Bruxelles). Tél : info – 02/513 13 45

 

Ces merveilleux  et excellents musiciens joueront : le fameux concerto pour marimba de Séjourné, le nocturne de Khominov,   le Divertimento  concertante (3ème mouvement) de Nino Rota ,

Avant-dernières pensées d’Eric Satie, Absente/présente de Pierre Slinckx,  Tango de Stravinsky, et le  Concierto para  Quinteto de Piazzolla.

 

Cinquante minutes  de ravissement et de bonheur musical !

 

 

 

PROPOSITION D’UN MINI CONCERT…

 

 

Si vous aimez la musique et plus particulièrement ce genre de musique , bondissez au Music Village pour applaudir Pauline, Jimmy, Sylvia, Maxime et Thomas.

 

Si vous voulez découvrir le  travail et la virtuosité de ces cinq musiciens, je vous propose ci-après l’écoute de quatre œuvres  originales  signées Piazzolla, Satie, Stravinsky et Rota.

Ces  œuvres  seront donc au programme  le dimanche 27  avril  dans  la version du groupe   « QUINTESSENCE  – MUSIQUE SANS FRONTIERES »

 

 

Je vous retrouve tout bientôt avec d’autres spectacles  dont  la pièce de François Boyer «  Dieu aboie-t-il ? » qui se joue en ce moment au Théâtre de La Flûte Enchantée ! Une pièce étrange !

Avec aussi  trois grands spectacles : au Théâtre Royal du Parc   « Made in China » au National « After the walls » , aux Martyrs «  Le Roi se meurt » …

 

Merci de votre écoute et votre fidélité. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter en musique : Joyeuses Pâques !

 


 

(crédit photos : Pierre Havrenne)

 

 

Roger Simons