SERGE GAINSBOURG / PHILIPPE DUQUESNE

 

 

2.3.1991  MORT DE SERGE GAINSBOURG.

 

 


 

 

 

Il y a une quinzaine de jours, le Théâtre Wolubilis reçevait le comédien Philippe Duquesne,  ex Deschiens , vu au cinéma dans  « Bienvenue chez les Ch’tis et dans «  Les femmes du 6e étage ».

 

 

 

IMG_3905.JPG

 

 

 PAR HASARD ET PAS RASE

 


 

 

En chanteur désabusé, Philippe Duquesne propulse le public sur la planète Gainsbourg et le bluffe.

Son spectacle-concert  extraordinaire avec ses musiciens et choristes féminines, rend hommage au génie musical du chanteur.

 

 

 

IMG_3839.JPG

 

Ce n’est pas du tout un tour de chant. Il y a un scénario : Frankie(donc lui: Duquesne) est en tournée , de bal en boîte de province , le chanteur  cachetonne.

 

 

IMG_3862.JPG

 

 

 Mais ce soir , c’est soirée Gainsbourg et Frankie et son orchestre ( 3 musiciens et 2 choristes féminines) se révèlent. Le tour de chant s’emballe vers des sphères inspirées.

 

IMG_3874.JPG

 

 

Mais derrière Franckie , Duquesne raconte et chante l’homme à la tête de choux en une trentaine de chansons.

Le charme, la voix , le physique , tout y est.  Sans forcer, sans excès !

Duquesne colle à Gainsbourg et force notre admiration.

 

IMG_3912.JPG

 

 

 

 

                

 

 


 

 

 

 

 

AUTO-INTERVIEW CAMILLE GRANDVILLE, METTEUSE EN SCENE

 

C’est un concert ?

C.G : Non.

C’est une comédie musicale ?

C.G :Non plus , on n’a pas écrit une comédie…un cabaret plutôt.

Mais c’est musical ?

C.G : Ah oui, forcément ! Gainsbourg , c’est très musical. Non, c’est plutôt un voyage…une visite dans la peau de Gainsbourg.

C’est ambitieux !

C.G : Oui mais il faut aussi que ce soit modeste parce qu’au départ c’est l’affaire de 6 artistes en tournée , 3 musiciens , 2 choristes et 1 chanteur , un petit groupe quoi mais assez « classieux » pour écumer les boîtes de jazz et les dîners-concerts.

Ceux-là , ils peuvent tout jouer à la commande et ce soir , c’est répertoire Gainsbourg…

 


 

 

 

 

AUTO-INTERVIEW CAMILLE GRANDVILLE (suite)

 

 

C.G : Après quelques raccords ils doivent assurer un show ; ils auraient pu être des paumés chez Cassavetes ou en panne de  contrat   les chômeurs dansants de Ken Loach , mais non, c’est Francky et son orchestre , donc tenue avant tout , aisance , musicalité.

Et ici , on s’attaque à Gainsbourg : ses écrits , ses partitions , ses rythmes , sa pensée , ses pulsions , sa profondeur et l’insolence de sa légère, « l’art mineur » e surface et le gouffre du génie…

Est-ce lui qui inspire Francky ou le petit chanteur qui joue avec le fantôme du grand Serge ?  En tout cas, ce soir-là , ils se croisent et l’un déteint sur l’autre….

 

(Extrait de cette interview  de Camille Grandville , publiée dans le programme du théâtre Wolubilis)

 

 


 

 

Un spectacle fantastique qui constitue un bel hommage à Gainsbourg.

Un spectacle imaginé par Philippe Duquesne et Camille Grandville…

 

IMG_3849.JPG

 

 

J’espère voir publier en  DVD ce tout grand spectacle.

J’espère aussi que nous aurons l’occasion de le revoir ou de le découvrir.

J’adresse mille et un bravos à Philippe Duquesne et toute sa troupe de qualité supérieure, les trois musiciens et les deux girls drôlement sexy.

 

IMG_3833.JPG

 

J’ai voulu vous présenter ce spectacle qui nous fait découvrir un Gainsbourg que nous ne connaissions  peut-être pas aussi profondément.

 

Bon anniversaire Serge!

 

 


 

 

 J’ai trouvé également sur you tube une vidéo  animée par la marionnette Serge Gainsbourg.

 

 


 

 

 

PAR HASARD ET PAS RASE

 

 

Concepteurs et Réalisaeurs : Philippe Duquesne & Camille Grandville

 

Célia Catalifo & Adeline Walter ( les  deux choristes)

Joël Bouquet ( piano et arrangmentd)

Patrice Soler  contrebasse)

Guillaume Arbonville ( batterie)

 

Chorégraphie : Jean-Charles Di Zazzo

Lumières : Nicolas Gilli

Video : Stéphan Guilhou , Eric Marcheux

Costumes : Gwendoline Grandjean

Coach vocal : Anna Desreaux

Direction technique :  Patrick Le Joncourt

Son : Olivier Olry

 

Avec la participation filmée de : Anne Benoît et Yolande Moreau que l’on voit déposer une fleur sur la tombe de Serge. Un moment émouvant!

 

Mise en en scène Camille Grandville. !

 


 

Photos : Paul Freitas.

 

 

 

On pense à toi, Serge !

On te retrouve une dernière fois avec Jane …Cela fera très certainement plaisir à nos lecteurs du blog  » les feux de la rampe « 

Tchao .

 


 

 

Amis lecteurs , je vous quitte à regret.  J’aime être en votre compagnie.Je vous retrouve tout bientôt avec Monsieur Molière et ses amis : Monique Lenoble et Angelo Bison pour nous parler de TARTUFFE ! ( bientôt au Théâtre Royal du Parc)

 

Merci de votre attention et de votre  fidélité.

 

 

 

Roger Simons