C’EST LA FETE AU THEATRE VARIA

 

 

 

 


 

 

 

C’EST LE FESTIVAL DU THEATRE AVEC TROIS PIECES…EN REPRISE :

 

 

 

7copyDanielePIERRE.jpg

 

 

 

« LA NUIT JUSTE AVANT LES FORÊTS »  de  Bernard –Marie Koltès. Un seul en scène très intéressant joué  remarquablement par Azeddine Benamara…

Je vous ai parlé longuement de cette pièce, il y a quelques jours.

Le rideau s’est refermé sur  cette nuit épouvantable !

 

 

ENTRACTE

Le temps de changer les décors.

 


 

Ce festival  est une manière de constituer modestement une parcelle de mémoire théâtrale : celle qui s’appuie sur le nouveau des formes et des sujets en créant des spectacles originaux , et celle qui s’appuie sur l’original d’œuvres issues du répertoire en  créant des spectacles nouveaux…

C’est ce qui va se produire dans les jours à venir  avec

 

 

Société_service_01.jpg

 

 

 

UNE SOCIETE DE SERVICE

Conception et mise en scène de Françoise Bloch. Elle nous avait proposé  il y a deux ou trois mois la pièce «  Money » au Théâtre National. C’était remarquable.

La revoici avec un tout autre sujet, aussi intéressant :

 


 

 

Cette pièce est un portrait volontairement fragmenté en de courts tableaux, pour une critique , jusqu’à l’absurde , des conséquences sur l’individu d’un système fondé sur la croyance illusoire en une croissance constante de la rentabilité , voire  en un progrès sans fin.

L’interaction jeu-video-son questionne, non sans humour, l’intimité fragilisée de ces voix de la vente et de leurs coachs.

 


 

 

 

Un peu,  comme dans  « Money », les chaises de bureaux  les tables à roulettes , tout est mobile et glisse. Dans une telle perspective, quelles valeurs , quels rêves , peut encore renfermer le mot « travail » ?

 

Société_service_02.jpg

 

 

La langue de cette entreprise à l’ère néolibérale prend ici, sans même être caricaturée , des accents absurdes à  faire rire le spectateur le plus taciturne.

 

Françoise Bloch aime cette formule théâtrale entre le documentaire et la farce ! C’est tout un modèle de société qu’elle met à nu !

 

Société_service_03.jpg

 

 

Quatre acteurs  auscultent avec  un esprit ludique la réalité de ces larges plateaux  où, en rang d’oignon , des jeunes – la plupart « débutants » professionnellement – appellent le monde entier pour vendre à tout prix.

Pauses chronométrées, appels enregistrés, chiffres de vente imposés , sourires dans la voix…On se trouve dans les coulisses d’un centre d’appels.

 

L’écriture du spectacle est collective et s’est construite sur base de matériaux documentaires.

 

Les comédiens : Agathe Bouvet , David Daubresse , Pierrick De Luca,  Aude Ruyter.

Mise en scène : Françoise Bloch.

Video : Benoit Gillet, Damien Petiot, Yaël Steinmann

Lumière et régie lumière :  Marc Defrise

Régie Son :  Sébastien Courtoy

Enquêtes et enregistrement : Pierrick De Luca

Documentation : Aude Ruyter

Chant : Alberto Di Lena

Assistanat à la mise en cène : Tatjana Pessoa

Stagiaires en mise en scène :Hélène  Lac rosse , Judith Ribaerdière

Assistante communication : Manon Faure

Conception et mise en scène : Françoise Bloch

Un spectacle de «  Zoo Théâtre » 

 

 

ENTRACTE

Le temps de retirer tout ce mobilier d’un grand modernisme pour faire marche arrière dans l’histoire du théâtre russe.

 


 

 LA NOSTALGIE DE L’AVENIR

D’après «  La Mouette »  d’Anton Tchekhov.Adaptation et mise en scène : Myriam Saduis.

 


 

J’ai vu cette pièce à sa création  en janvier  2012 au Théâtre Océan  Nord. 

Myriam Saduis nous invite à découvrir cette pièce dont elle est l’adaptatrice à partir de l’œuvre d’Anton Tchekhovo : «  La Mouette »

 

Nostalgie__avenir_01.jpg

 

 

 Myriam Saduis : J’avais envie de travailler autour de Tchkhov, de son écriture qui m’a toujours fascinée et intéressée , et plus particulièrement « La Mouette » ,  puisque c’est une pièce qui parle d’un combat esthétique  au sein d’une famille. 

Le personnage central est Constantin Treplev qui semble faire tabula rasa du travail de sa mère dans le monde du théâtre pour faire exister sa propre parole sur le terrain de la création.

 

 

Nostalgie__avenir_02.jpg

 

 

Dans mon adaptation , le personnage s’appelle Kostia , un homme qui se pose de véritables questions de créateur, entre autres sur la nature de son écrture qu’il voudrait toujours radicale malgré le temps qui passe et le goût changeant du public.

J’ai décidé de commencer par la fin  de la pièce de Tchekhov : le suicide de Treplev.

Je voulais jouer de l’après coup de ces instants où l’on regarde la vie d’un proche à partir de ce qui reste.

Quelle a été la vie de cet artiste de 27 ans qui s’est donné la mort ?

 

Nina : Maintenant, je sais , je comprends, Kostia, que ce qui compte dans notre métier ce n’est pas la célébrité, pas le glamour , tout ce qui a pu me faire rêver…Non, l’essentiel c’est de savoir endurer.

 

Une démarche fort intéressante d’autant plus que l’adaptatrice Myriam Saduis signe également la mise en scène.

 

Mijanou nous confie ses impressions.

 

Mijanou  Que dire sur cette pièce très particulière qui se construit autour des personnages de Tchekhov..Pour moi , deux personnages me sont apparus très finement ciselés et magnifiquement interprétés : la jeune Irina et la mère, Nina

Cette petite fille qui poursuit une vocation de comédienne  est craquante à souhait… le personnage, et la comédienne elle-même !

Ses expressions , sa manière de se déplacer , ses minis crises hystériques sont à la fois originales et hyper-réalistes.

Un grand bravo à cette jeune comédienne , Florence Hennelynck.

Quelques très beaux passages donc , un texte intéressant avec des propos sur l’art , sur l’amour , une mise en scène recherchée…mais…par moment, j’ai eu l’impression d’être face à un patchwork un peu morcelé.

Mais ceci n’est jamais qu’une «  impression » d’une spectatrice…

 

 Merci Mijanou.

 

Les comédiens :

Florence Hebbelynck ( Irina)

Line Mahaux ( Nina)

Tessa Volkine ( Pétra, la grande sœur)

François Demoulin (Boris , l’écrivain)

Fabrice Dupuy ( Dorn, un ami)

Pierre Verplancken( Kostia  le jeune fils qui se suicide)

Traduction : Antoine Vitez

Avec des textes additionnels de Meyerhold , Philip Roth, Marylin Monroe, Shakespeare , Racine.

Scénographie : Anne Buguet

Vidéos : Joachim Thôme

Montage son : Brice Cannavo

Montage musique : Jean-Luc Plouvier

Lumières : Michel Devigne

Coach mouvement : Vincent Dunoyer

Assistanat  à la mise en scène : Murielle Texier

Assistanat à la scénographie : Lucile Urbani

Adaptation et mise en scène : Myriam Saduis

Un spectacle de la Compagnie « Défilé »

Armelle Helliot(Le Figaro) : Une plongée grisante , déchirante, au cœur du continent non encore complètement exploré !

 

C’EST LA FETE DU THEATRE  AU VARIA !

Avec trois spectacles complètement différents.

Mon conseil : voir ces trois spectacles . Renseignez-vous au théâtre car il s’y passe des tas d’évènements plaisants , des prix de places réduits , des horaires multiples.  Ca bouge au Varia !

 

THEATRE VARIA

Rue du Sceptre 78 1050  Bruxelles

Infos Réservations :  02 / 640 35 50

 

Voilà. 

A tout bientôt avec  le grand spectacle qui se joue au Théâtre des Martyrs : « LES GEANTS DE LA MONTAGNE  » de Pirandello.

Je vous laisse en compagnie de la chanteuse française Anne Ducros qui sera au Théâtre 140 le 22 février prochain. Merci de votre fidélité.

A vous revoir.

 

Roger Simons