YOURI ( THEATRE LE PUBLIC) )

 

YOURI/FABRICE MELQUIOT

 

Synopsis :

Agathe et Patrick…Patrick et Agathe : un couple harmonieux, heureux et amoureux ! Tant de vertu,   c’est rare !

Et pour que leur rêve soit parfait, ils attendent avec impatience que la nature leur donne un enfant…Mais la nature ne s’en occupe guère. Il y a là un problème de « semence » Comprend qui voudra !

Alors, comme on n’est jamais aussi bien servi  que par soi-même , Agathe prend les choses en mains , va au supermarché, kidnappe un adolescent muet qu’elle décide d’appeler Youri…

Et ici commence les difficultés.

Patrick va-t-il s’affoler ? Va-t-il accepter la présence de ce jeune et mystérieux garçon ? Qui est vraiment Youri ?

 

 

 

YOURI-UNE COMEDIE AUX MILLE NUANCES



 

 

YOUR3677web.jpg

 

Entre situations délirantes et dialogues fuselés, Fabrice Melquiot explore les relations  de couples et le lien de parentalité avec une cruauté jubilatoire tout à fait désacralisatrice.

Son texte est un bijou théâtral joué remarquablement par Isabelle Defossé (Agathe) , Alain Eloy (Patrick) et Vincent Sauvagnac (Youri), mis en scène  par Georges Lini.



 

 

 

YOURI

Une pièce à la fois drôle, sérieuse et émouvante.

Tout dépend de chacun de nous dans la façon  de l’accueillir.

On ne pense qu’en rire ou au contraire on s’attarde sur les différents problèmes que pose l’auteur.

Olivier Celik (L’avant-scène théâtre )Dans l’œuvre dramatique déjà riche de Fabrice Melquiot , YOURI  est un texte singulier.

Melquiot est un auteur caméléon, un explorateur, un chercheur , un nomade qui possède un sens inné de la théâtralité et de l’harmonie dramatique qui lui permettent de s’aventurer vers ce qu’il ne connaît pas . Il a une oreille. Il est musicien.

Il a travaillé ce huis clos conjugal autour de l’adoption plus ou moins réelle, plus ou moins fantasmée,  d’un adolescent mutique rencontré au super marché – comme l’on jouerait d’un instrument.

« Youri » ouvert sur des espaces inconnus et inquiétants. Tout cela sur fond de comédie, de fantaisie, d’insolite, d’humour noir.


YOUR3301web.jpg

Deux thèmes s’affrontent : celui de l’adoption et l’autre, la difficulté d’avoir un enfant…

Fabrice Melquiot (l’auteur) : Ce qui m’intéresse, c’est comment résonnent, dans le cadre d’une filiation établie juridiquement , les mots identité, altérité, appartenance , ressemblance.

Youri, c’est l’adopté et c’est l’immigré.

Dans un pays qui cherche à rétrécir nos appartenances afin de définir une identité valable pour tous,  j’ai voulu inventer un personnage qui soit comme une anguille, qu’on ne saisit que provisoirement , un être sans nom, sans voix, ou alors qui les revêt tous ; son passeport est une auberge espagnole , y entre qui veut. Manière de dire : Youri est Youri qui n’est pas Youri puisque Youri est un je qui est un autre qui n’existe sans doute pas , sauf en  fantasme ou en projection.

 

YOURI – COMEDIE  DU MAL-ETRE

 Une comédie formidable sur fond tragique qui parle d’aujourd’hui dans le rapport que certaines personnes ont avec l’adoption.

Que peut-il bien se passer dans la tête d’une jeune femme qui revendique jusqu’à l’obsession son droit le plus légitime et naturel d’être mère ?

Pour Georges Lini ,  cette pièce est une tragicomédie surréaliste.

 

 

 


YOUR3309web.jpg

 Georges Lini( metteur en scène ): Que faire lorsque vous revendiquez votre droit le plus légitime d’être mère et que la nature , pas la vôtre qui plus est , celle de votre mari dont la semence trop faiblarde ne fait jamais mouche, refuse de réaliser vos voeux les plus chers ? Se résigner ? Suivre la voie légale des adoptions ?

Agathe, en pleine dépression , décide de réagir de façon plus radicale : elle enlève un enfant ! Et tant pis s’il a quinze ans, s’il est russe et muet par-dessus le marché et même qu’il bouffe les lettres de scrabble.

Une autre question se pose : Et le mari dans tout ça ? Il n’a qu’à bien se  tenir… Un papa aime toujours son enfant tel qu’il est…

 Ces propos de Georges Lini invitent à la réflexion tant pour la femme que pour l’homme !

– Isabelle Defossé , qui est Youri ?

  Isabelle Defossé : C’est un jeune pris en otage par une femme en manque d’enfant…

– Et pour vous  Alain Eloy ?

  Alain Eloy : On ne sait jamais réellement qui est Youri, d’abord, on croit qu’il est russe, puis finalement on pense qu’il est sino-congolais grâce à des passeports pas très fiables…C’est à se demander si finalement Youri n’est pas simplement fantasmé, si ce n’est pas un cauchemar car on arrive à des situations absurdes.

 – Et pour  vous, Vincent Sauvagnac qui jouez le jeune garçon, qui est Youri ?

   Vincent Sauvagnac : On ne sait pas vraiment…

 

 YOURI- UNE COMEDIE  DE L’ABSURDE , DROLE , CRUELLE, SATIRIQUE…

 

Les trois acteurs sont impeccables dans leur interprétation, gérée bien entendu par Georges Lini.

Ils sont vrais  Ils sont drôles, oui, mais émouvants.

Il y a des scènes qui sont tout à fait extraordinaires.

Vincent Sauvagnac assume  brillamment son personnage de Youri.

Ses regards – yeux grands ouverts – sont frappants.

 

 

 

YOUR3420web.jpg

Georges Lini signe une mise en scène percutante, nerveuse, remuante, intelligente, sans excès, mélangeant avec sagacité le drame  et la comédie.

 

 YOURI – UNE COMEDIE TROUBLANTE A PLUSIEURS DEGRES

 A voir en urgence !

 

Assistanat à la mise en scène : Hélène Couvert

Scénographie et costumes : Renata Horka

Aide à la confection des costumes : Anaïs Tossings

Créateur lumière : Alain Collet

Régie : Malika Gouider

Stagiaire régie : Manul lvarado

Photos : Bruno Mullenaerts

(Avec des extraits de propos  publiés dans le programme du théâtre ainsi que des extraits du texte de la pièce et commentaires publiés à L’Avant-scène théâtre n° 1308 du 15 septembre 2011)


 Je ne veux à aucun prix dévoiler le déroulement de la pièce et son évolution. Je vous convie à la découvrir vous même au théâtre.

 

 YOURI/FABRICE MELQUIOT/GEORGES LINI

  Jusqu’au 31  décembre 2013

 

 

THEATRE LE PUBLIC (salle des voûtes)

Rue Braemt  64-70  1210  Bruxelles

Infos Réservations : 0800 / 944 44

 

Papa, je t’aime !

Tout est bien qui finit bien ce pourquoi Georges Lini a choisi une musique éclatante  pour terminer le spectacle : « Ode à la joie » de Beethoven.

 

 

 

 

 

« Le cœur d’un père s’agrandit avec chaque enfant »

(Jean Basile Bezroudnoff)

 « Le cœur d’une mère est le thermomètre des sentiments de ses enfants »

(She Lao)

 

Patrick : Le fin mot de l’histoire…

Agathe : Le fin mot, c’est qu’il est à nous.

 

Mon plaisir à moi pour clôturer cette note , est de vous faire écouter cette très belle chanson d’Yves Duteil   « Prendre un enfant par la main »

Merci  de votre attention.

 

Roger Simons