AU CAFE DU PORT – BUENOS AIRES – YVES HUNSTAD

 

CENTRE CULTUREL  D’UCCLE

Une invitation au tango

YVES HUNDSTAD/EVE BONFANTI




3370-la-comedie-saint-michel.jpg


Samedi dernier ! Un seul soir !  Hélas ! Un seul soir au  nouveau THÉÂTRE SAINT-MICHEL, Yves Hunstad ,  bête de théâtre,   avec son spectacle gigantesque, le plus étonnant qui soit :« La tragédie comique », un spectacle marqué dans l’histoire du théâtre !  Un  spectacle devenu mythique.

yves hunstad

Un tout grand acteur que l’on ne voit pas assez souvent dans nos théâtres, qui a écrit cette pièce avec son épouse, Eve Bonfanti qui en assume d’ailleurs la mise en scène. Yves a été chaleureusement acclamé au Saint-Michel, près d’un quart d’heure d’applaudissements !



 

tragÇdie comique copyright viviane Bolland.jpg

         

 

Quelle merveilleuse, surprenante et riche imagination dans  cette pièce, faux «  seul en scène »  qu’Yves joue depuis plus de dix ans : un extraordinaire face à face entre l’homme et l’imaginaire !

 

Un miracle scénique durant une heure trente. Une œuvre théâtrale totalement atypique.

Quel humour ! Quelle vitalité ! Quel talent ! Yves (je l’appelle par son prénom car c’est un ami et l’un de mes anciens étudiants à l’Insas) virevolte, court , s’adresse au public le prenant à témoin, joue donc deux personnages : l’homme  enfin « l’acteur » et l’imaginaire , une espèce de clown !Un fabuleux personnage cosmique , humain , grave, fragile. Pour passer de l’un à l’autre, il retire son faux nez pour l’acteur et le remet pour l’imaginaire !



 

TragÇdieComique -  copyright StÇphane Gaillochon.jpg

 

C’est génial ! C’est simple !  Intelligent ! Étincelant ! Drôle ! Poétique ! C’est du théâtre, du vrai théâtre !  Du théâtre populaire.  Ca touche la commedia dell’arte. Yves prend un accent indéfinissable.

Un décor des plus rationnel : un plancher sur lequel il tape du pied,  un pupitre pour partition, en fond de scène un grand tapis rouge duquel il fait ses entrées et sorties et c’est  tout.

 La lumière joue un rôle important, les « noirs »  (noir complet sur la scène et dans la salle qui se prolonge durant  de longs instants) et le silence où l’on se demande où est passé l’acteur/l’imaginaire ?

 Je ne vous raconte pas l’histoire, elle est longue  et farfelue. Un grand mystère !

Mais j’ai pris tout mon plaisir à regarder Yves Hunstad.

 

 BONNE NOUVELLE

 

Vous aurez l’occasion, et ne la ratez surtout pas, de revoir Yves Hunstad le mercredi 25 septembre à 20h15 au Centre Culturel d’Uccle dans un autre de ses spectacles , totalement différent de celui dont je viens de vous parler , un spectacle que j’ai découvert il y a quelques mois au Théâtre Varia : « AU CAFE DU PORT »

 

 

 

IMG_1024.JPG


 Si vous aimez le tango, vous allez vous régaler.

Cela se passe à Buenos Aires, dans un café  en bord de port.
On assiste  à un petit bal fiction, une milonga d’un soir où tanguent poésie et émotion. Un spectacle qui allie la beauté du tango de la rue, la fragilité de l’amour et le théâtre burlesque.

 Des clients, hommes et femmes, font leur entrée dans ce café, s’installent à une table, commandent une boisson…

Des musiciens arrivent les uns après les autres et s’installent sur le petit podium…

 Et la musique «  tango » éclate !

 

 

 

Des jeunes femmes  se mettent à danser… Magnifiques !  Sensuelles !




photo Au café du port 5 (@peter Forest).jpg


Un homme regarde avec intensité la venue d’une jeune et jolie femme. Il l’invite à sa table et se met à danser  avec elle. Naît une histoire d’amour de bien courte durée car la jolie femme  s’éloigne de l’homme amoureux et quitte le café. C’est la vie  quoi !


 

 

 

On a  vraiment l’impression de passer une soirée au café , dans une ambiance d’ivresse musicale ! J’adore le tango.

Lorsque j’ai vu ce spectacle au Varia, les spectateurs pouvaient  s’installer dans le  décor- café et  inviter une femme à danser…le tango.




photo Au café du port 3  (@peter Forest).jpg


En deux mots , c’est l’histoire d’une petite salle de bal brinquebalante et poussiéreuse du port d’un Buenos Aires imaginaire.

 Eve Bonfanti(metteuse en scène) : C’est l’histoire de ces femmes et de ces hommes qui viennent là pour tanguer sur la nostalgie  de l’amour perdu , pour rêver à l’ivresse d’autres amours ou pour s’inventer d’illusoires départs malgré la fuite inéluctable du temps…

 Yves Hunstad (l’auteur et comédien) C’est aussi l’histoire de ce garçon de café, personnage clownesque , distrait , maladroit , qui semble être dans ce bar perdu au bord de l’océan depuis des siècles , comme un fantôme poète…

Et c’est bien sûr Yves Hunstad qui joue ce rôle. Il est d’un drôle soufflant qui rappelle  ce personnage que l’on voyait dans les films muets. Ici aussi, comme dans «  La tragédie comique », il nous fait rire  à tout moment.



Eve Bonfanti : C’est aussi l’histoire de cet enfant des rues dont la peau noire rappelle les anciens esclaves emmenés de force loin de leur Afrique natale et qui entre ce soir-là dans la salle de bal en espérant que la vie va peut-être lui sourire.




4-varia-livret-1-aucafeduport1 copier.jpg


 

AU CAFÉ  DU PORT 

 

Un spectacle né de la rencontre d’Eve Bonfanti et Yves Hunstad , des musiciens du « Bruxelles Aires Tango  Orchestra » et d’Elisabeth Mullier et son collectif de danseurs/danseuses de tango.

 Elisabeth Mullier : L’univers musical , c’est le répertoire tango des années 30, les chansons de Carlos Gardel, le tango « nuevo » d’Astor Piazzolla, le tout retranscrit et arrangé par « Bruxelles Aires Tango Orchestra » et saupoudré de compositions de Josselin Moinet, porteur du projet.

 Mise en scène : Eve Bonfanti.



photo Au café du port 4 (@peter Forest).jpg


D’excellents musiciens,  de magnifiques danseurs et, j’ai le plaisir de le répéter , la participation d’Yves Hunstad dans le personnage du garçon  de café , super« distrait » .

 

UN SEUL SOIR : MERCREDI   25  SEPTEMBRE  A  20.15

 

UN SEUL LIEU : CENTRE CULTUREL D’UCCLE

 Rue Rouge  47 –  1180  Bruxelles

 Infos et Réservations : 02 / 374 64 84

 

C’est exaltant le tango …

 Bonne soirée à Vous, spectateurs et danseurs…

 

 

Roger Simons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur « AU CAFE DU PORT – BUENOS AIRES – YVES HUNSTAD »

  1. No habia vuelto a leer tu sitio web por un tiempo, porque me pareció que era denso, pero los últimos posts son de buena calidad, así que supongo que voy a añadirte a mi lista de sitios web cotidiana. Te lo mereces amigo. 🙂
    Saludos
    muebles hosteleria

Les commentaires sont fermés.