YOUPI , C’EST LA RENTREE (2)

Bonjour Bonsoir !

Rendez-vous…ici… ailleurs… pour le plaisir…pour la découverte…pour réfléchir…pour applaudir…pour rire…pour l’émotion…rideau !

Au  fait, connaissez-vous  cet illustre Café-Théâtre   « LA SAMARITAINE » sis rue de la Samaritaine, à quelques mètres du Sablon ?

Connaissez-vous la directrice de ce lieu magique ? Oui, bien sûr ! Huguette Van Dyck, toujours souriante, toujours accueillante.


 

images.jpg

Elle mérite certes tous nos compliments pour la programmation de ses spectacles  et dieu sait s’ils sont nombreux, un ou deux chaque semaine. Et à chaque fois  de qualité, que ce soit des concerts ou du théâtre.

L’ambiance y est extraordinaire.


Huguette : Sans prétention aucune,  j’ai proposé, pour la saison 2011/2012, 46 spectacles au cours de 187 soirées où j’ai eu le plaisir  d’accueillir mon cher public.

 

Et il en sera de même  pour la nouvelle saison théâtrale 2013/2014. Jugez plutôt. En avant-première,  je vous propose  de jeter un œil (et pourquoi pas les deux !) sur les bons moments qui vous attendent …


 

 

 CHIMERES BLEUES  , une rencontre entre deux univers décalés : le ragtime mélancomique , l’inspiration, classique , les sons électroniques d’Olivier Terwagne(chant, claviers, accordéon, toys) et le jeu de guitare original de François Degrande nourri par le son argentin et le picking légèrement country

 (chant, charango, guitare)

 (le mercredi 4 septembre à 20h30)

 

 

 

 

 SANDRA LIRADELFO,  une jeune chanteuse belge qui cisèle les mots et la langue française avec passion. J’aime ça : la passion !

Elle vous parlera  de Son Univers, il paraît que c’est un truc alambiqué, mais simple à la fois  où règnent la poésie, l’humour, la sensualité !

Antoine  à la trompette et aux percussions ainsi que Marine au violoncelle, l’accompagneront.

 (du jeudi 05/09 au samedi 07/09)

 

 

 


 LOLA BONFANTI, une autre chanteuse et contrebassiste, jouera ses contrastes de ses amours musicales qui se bousculent entre ballade-jazz, swing, pop et ses compositions originales.

Victor est à la guitare, Gaspard au saxe ténor, Ben à la batterie

 Cela promet du rythme !

 

(le mercredi 11 septembre)

 

 

 

 

THE WILD PARTY d’après le roman de Joseph Moncure March, mis en scène et adapté scéniquement par Frederik Haugness , avec Laurent à la batterie, Samuel à la basse, Grégory à la trompette et Mathieu au piano.

Et ce grand comédien  (que vous avez applaudi la saison dernière dans     « Claque ») : Benoît Verhaert , de retour à la Sama pour vous raconter cette histoire d’amour, d’alcool, de sexe et de jazz qui nous plonge au cœur du New York des années , en pleine prohibition.

Ce spectacle a déjà été joué  plus d’une fois mais croyez-moi, il mérite vraiment d’être revisité.

Ca chante,  ça danse, ça boit, ça sniffe, ça hurle, ça pleure, ça touche et  les quatre musiciens ainsi que Benoît sont formidables.

 

(du jeudi 12 au samedi 14 septembre)


 


 

 

 Un violon , une contrebasse , trois guitares et une voix vigoureuse, c’est le groupe des J.J.B (Jeune Jazz Belge).

C’est un univers tendre et en même temps animal , qui fusionne avec l’énergie explosive du jazz manouche…On imagine Django et Stéphane Grappelli échangeant des solo , accompagnés par une section rythmique à l’esprit punk pendant que Tom Waits , Jacques Brel et Louis Amstrong récitent leurs plus sombres histoires.

LA FEMME BELGE , c’est quelque chosez d’intensité apocalyptique…

Ils se nomment : Sam Coenegrachts , Geert Van Haelen, Frédérique Everaert, Filip Vandebril et Rik Sturtewagen.

 Et après ? De la musique, encore de la musique  et des chansons avec entre autres : Melissa Bruscella  et sa « Joséphine…Baker »

 

 

 


 

Et ensuite Ann Gaytan dont  Léo Ferré a dit : « Cette fille est comme un outrage à l’imbécillité de ce métier »




(Mélissa, du mercredi 18 au samedi 21 septembre – Anne, du jeudi 26 au samedi 28 septembre)

 

Et alors, vous ne trouvez pas ces programmes  magnifiques ?

Réservez ou prenez vos renseignements  au numéro : 02 511 33 95

 

Et bon plaisir…

Tout bientôt : « Youpi, c’est la rentrée » 3 !

Et dans l’immédiat, une vieille chanson française de Paul Misraki et André Hornez, créée par Charles Trenet et interprétée dans sa version moderne par  Patrick Bruel et Johnny Hallyday «  Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux… »

 

Roger Simons