BRUSSELS FILM FESTIVAL ( 2)

 



image004.jpg



LES FILMS EN COMPETITION

 

 

 

 

 

8 – BALL

 

 

Un film  finlandais réalisé par Aku Lopuhimies

 

 

Pike, ex prostituée toxico, est libérée de prison. Mère d’un bambin, elle pense qu’elle peut vaincre ses démons. Un flic des stups aux méthodes peu orthodoxes veille d’ailleurs sur elle. Mais le retour au bercail d’un amant junkie va lui faire perdre le nord…

 

Un polar finlandais !  C’est noir mais jamais fataliste.

 

(24/06-21h)

 

 

 

 90 MINUTES

 

 

Un film norvégien réalisé par Eva Sorhaug…

 

 

Un quinquagénaire bourgeois a perdu son emploi. Un toxico bat   sa femme. Un bébé pleure dans le berceau. Un policier ne peut supporter la rupture familiale.

 

Dans 90 minutes, ces trois hommes commettront l’irréparable…

 

(20/06-22h15)

 

 

 

 ALI BLUE EYES

 

 Un film italien de Claudio Giovannesi.

 

 

Une banlieue ouvrière de Rome.

 

Nader, un ado d’origine égyptienne, est amoureux d’une italienne.

 

Ses parents refusent qu’il la fréquente car elle n’est pas musulmane.

 

Nader, qui se sent à la fois musulman et italien, perd peu à peu les pédales, d’autant que son meilleur ami, l’impétueux Stefano, lui fait sentir que  le clash des cultures, c’est  du sérieux.

 

Sept jours dans la vie d’un ado égyptien qui a grandi à Rome.

 

L’Italien Claudio Giovannesi aborde la question identitaire et le multiculturalisme avec réalisme et humanisme…

 

(22/06-21h45)

 

 

 

 BABY BLUES

 

 

Un film polonais de Kasia Roslaniec

 

 

Nathalie a 17 ans. Son rêve ? Devenir maman comme ses idoles, Britney Spears et Nicole Richie.

 

C’est formidable un enfant ! C’est cool ! D’ailleurs , son copain est d’accord ! Le temps de ranger  le skate, et hop ! Mais bébé rime avec responsabilités…

 

Kasia Roslaniec, la réalisatrice polonaise, y va franco : elle  dresse un portrait sans fard de la jeunesse actuelle et lance sans ciller le débat sur les mères ados…

 

(24/06-21h30)

 

 

 

 

BOY EATING THE BIRD’S FOOD

 

 

Un film grec  d’Ektoras Lygizos

 

 

Tenaillé par la faim  et sans un sou, un  jeune chômeur athénien instruit se retrouve à la rue avec son canari qu’il s’est juré de protéger…

 

Faim, solitude, désespoir, désarroi, démence ; les conséquences de l’extrême pauvreté sont sans appel…

 

Un regard radical et à dimension psychologique sur la misère.

 

Un écho à la crise grecque, à la cure d’austérité ?

 

Un film témoin de la chute inexorable d’une économie, de l’effondrement vertigineux des acquis sociaux ?

 

(23/06-21h45)

 

 

 

CAMILLE CLAUDEL  1915

 

 

Un film français réalisé par Bruno Dumo

 

 

Hiver 1915. Internée par sa famille dans un asile du sud de la France, Camille Claudel attend la visite de son frère Paul…

 

Un film qui secoue…

 

Un film qui pénètre…

 

C’est Juliette Binoche  qui joue cette femme réduite au silence, enfermée,  privée de liberté…

 

(20/06-21h15

 

 

 

 FIVE  YEARS

 

 

Un film  allemand réalisé par Stefan Schaller

 

 

Un film inspiré de faits réels , qui retrace les 1725 jours d’emprisonnement à Guantanamo du citoyen germano-turc Murat Kumas après son appréhension par les forces américaines en Afghanistan…

 

Schaller dénonce avec force le jeu de terreur et l’arbitraire des gouvernements en guerre contre le terrorisme.

 

(22/06-20h15)

 

 

 

 MICHAEL KOHLHAAS 

 

 

Un film franco-allemand réalisé par Arnaud des Pallières

 

 

XVIème siècle, dans les Cévennes.Victime de l’injustice d’un seigneur, un marchand de chevaux pieux va lever une armer et mettre le pays à feu et à sang.

 

Son but, simple et légitime : rétablir son droit.

 

Son nom : Michael Kohlhaas.

 

Un langage cinématographique bien taillé pour son allure altière.

 

(24/06-19h)

 

 

 

JIN

 

 

Un film turc réalisé par Reha Erdem

 

 

La guerre.  Des mines terrestres qui explosent, des fusils qui canardent,  des hommes qui cachent à peine leur concupiscence.

 

En trouvant refuge dans la forêt, Jin, 17 ans, tente d’échapper à tous les dangers d’une guerre où s’affrontent guérilla kurde et armée turque…

 

Un conte de fée…noir !

 

(23/06-21 h)

 

 

 

 MIELE

 

 

Un film franco italien  de Valeria Golino.

 

 

 

Irène aide  en catimini des personnes en phase terminale à mourir dignement.

 

Mais quand un homme en parfaite santé lui demande de l’aide à mettre fin à ses jours, Irène s’affole…

 

Un film sur le thème du suicide médicalement assisté…

 

Le premier film réalisé par la comédienne italienne Valeria Golino.

 

(22/06-19h)

 

 

 

 SHELL

 

Un film  britannique réalisé par Scott Graham

 

 

 

Shell, 17 ans, et son père , un mécanicien taciturne , vivent dans le Great Wilderness en Ecosse , des terres austères , désolées, menaçantes, fascinantes aussi.

 

L’hiver là-bas, on croise à peine une voiture par semaine.

 

Une station essence délabrée, plantée le long d’une route isolée. Il ne se passe presque rien.

 

Pourtant, les images de l’Ecossais Graham parlent. Elles racontent les effets psychologiques de l’isolement géographique, elles montrent la dépendance affective d’une fille et de son père, elles secouent les tabous sociaux.

 

Un film envoûtant, sensoriel !

 

(20/06-19h)

 

 

 

 VIVA BELARUS !

 

 

Un  film polonais réalisé par Krzysztof Tykaszewicz

 

 

 

Rocker contestataire biélorusse, Miron est enrôlé de force dans l’armée et en fait aussitôt les frais.

 

Pour dénoncer les mauvais traitements qu’il y subit, sa compagne décide d’écrire un blog qui alimente aussitôt la résistance biélorusse contre le régime d’Alexandre Loukachenko.

 

Filmées sans filtre, caméra au poing, les exactions de la grande muette et du KGB biélorusse font froid dans le dos…

 

(24/06-19h30)

 

12 films européens en compétition ! Intéressant comme démarche.

 

On découvre  de jeunes comédiens venant de tout horizon, à l’exception de Juliette Binoche et Valéria Golino( cette dernière en tant que réalisatrice)

 

On découvre  12 metteurs en scène qui apportent leur culture personnelle et qui nous mettent en relation avec les aspects sociaux et politiques de leur pays respectif. Leurs façons de voir le cinéma d’aujourd’hui ! C’est très intéressant !

 

 

Ivan Corbisier( directeur) : Notre compétition déroule 12 longs métrages européens, qui témoignent justement de la richesse de ce cinéma d’auteur que nous défendons avec ardeur.

 

Le Jury international attribue plus de 50.000  euros de prix qui serviront à encourager la création et la promotion cinématographique en Europe.

 

 Quant à nos célèbres projections quotidiennes en plein air, et notre compétition de courts métrages,  l’accent  est mis sur le cinéma belge.

 

 

 

PROJECTIONS EN PLEIN AIR  – 22 h 30

 

 

19/06 : Le cochon de Gaza

 

20/06 : Au nom du fils

 

21/06 : Tango libre

 

22/06 : The Broken circle breakdown

 

23/06 : Torpedo

 

24/06 : Mobile Home

 

25/06 : Offline

 

26/06 : A perdre la raison.

 

 

 

Un très  beau choix de films très diversifiés.

 

 

 

INVITE D’HONNEUR

 

 

Bertrand Tavernier, l’un des plus grands cinéastes à qui l’on doit des films comme «  Que la fête commence » , « Coup de torchon », « L’horloger de Saint-Paul » et bien d’autres encore.

 

 

Bertrand Tavernier  donne ce vendredi à 16 h un cours de « master class »( st.1), ce samedi à 16h  , une leçon de cinéma(st.1) et ce dimanche à 15h30 au studio 5 , une leçon de cinéma .

 

Merci  à Bertrand Tavernier.

 

 

 

FILMS EN AVANT PREMIERE

 

 

« Kapringen » (19/06) , je vous en ai déjà parlé.

 

« Josephine » d’Agnès Obadia, avec Marilou Berry (23/6-18h)

 

« Paradis perdu » d’Eve Deboise (20/6-19h30)

 

« Post Partum » de Delphine Noels, avec entre autres Françoise Fabian (21/6-19 et 21 h)

 

« Pour une femme » de Diane Kurys avec Benoit  Magimel(23/6-21h30)

 

« The Best Offer » de Giuseppe Tornatore  avec Donald Sutherland

 

(22/6-18h30)

 

« Tip Top » de Serge Bozon  avec Isabelle Huppert, Sandrine Kiberlain et François Damiens ( 24/6-21h15)

 

« I Anna »  de Bernaby Southcombe  avec Charlotte Rampling et Gabriel Byrne(26/6-20 h)

 

 

 

C’est la joie à Flagey ! C’est du cinéma et du vrai !

 

 

Et il y a encore  de nombreux films dans le secteur « Panorama » et le secteur  indispensable des « Courts métrages. »

 

 

Prochain rendez-vous avec  le Festival : demain samedi.




 

image004.jpg


Roger Simons