ENTRE « BRUXELLONS  » ET « SPA » HOMMAGES A DEUX CENTENAIRES CINE

 HOMMAGES A DEUX CENTENAIRES CINEMA

Ce n’est pas un spectacle !

Ce n’est pas du théâtre !

Ca touche de très près au cinéma !

Ce sont deux acteurs !

Et quels acteurs !

L’un est suédois, l’autre français …

L’un est bien vivant

L’autre  vit  dans les étoiles…

Le premier a tourné un film  étonnant

L’autre se penche sur son passé glorieux

Lui, c’est Robert

L’autre : c’est Louis 

Louis a vraiment 100 ans ce jeudi 31 juillet 2014

Robert  a tourné  un film suédois où il joue un centenaire…

Vous avez  trouvé de qui il s’agit ?

 

Le dernier rôle à chacun :

Lui, Louis, en 1982, un gendarme «  Les Gendarmes et les gendarmettes » un film  de Jean Girault.

L’autre, un vieux fou dans une maison de retraite  «  Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire »  un film de Félix  Herngren.

 

INTERVIEW IMAGINAIRE

 

 Louis ,

Vous nous avez quitté  il y a 30 ans , en 1983.

Vous êtes resté dans notre mémoire à tous.

Vous nous avez fait rire tant et plus. Vous avez été le plus grand  comique du cinéma français.

 

Louis : Le comique, ce n’est pas seulement du talent, mais c’est surtout un don, une façon de sentir , de pouvoir comprendre et interpréter…Le comique ça ne tient à rien , c’est une chose qui est dans l’air le comique..

Et il a ajouté : « Je n’ai qu’une ambition : non pas devenir un grand comique comme Chaplin ou Keaton ou Danny Kaye mais un bon comique ! »

 

Louis de Funès aurait donc 100 ans aujourd’hui.

Bravo  Adémaï, Bibi Fricotin, Boniface, Fantômas,Vadrouilleur,  Fripouillard , Rabbi Jacob, Oscar, Léopold Saroyan…et d’autres et d’autres …

 

 

 Bravo à vous aussi, Robert , pour votre composition tout à fait étonnante  dans le film de Félix Herngren « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire «  Et quel anniversaire : 100 ans !

Dans le film bien sûr alors que vous n’avez que la cinquantaine…

Un travail prodigieux. Un travail éprouvant tant pour vous que votre metteur en scène, Félix.

 

En deux mots, je raconte l’histoire de ce film décalé , loufoque :

 

 Allan Karisson , le jour de ses 100 ans, décide de se faire la malle. Et le voilà qu’il saute en charentaise par la fenêtre de sa maison de retraite. Etant artificier, il a vécu une existence diabolique : il a participé aux recherches américaines sur la bombe atomique, il a rencontré Einstein , Mao , le shah d’Iran,Staline , De Gaulle…et bien d’autres choses encore…

Et le voilà , malgré son grand âge, qu’il repart  à l’aventure…

La première de trouver une valise qui contient des dizaines de millions qui appartiennent à un gangster…

 

Je n’en dis pas davantage  à savoir tout de même  qu’il est amateur de dynamite et d’aquavit.

Une vraie folie  , Robert, votre personnage  à qui vous avez donné vie à l’écran  Génial !

Un film cocasse avec  et hurluberlu roi de la gaffe et de la dynamite.

Un film abracadabrant !

Il y aurait mille moments du film à vous conter. Je vous propose l’un de ces moments…

 

 

Pour une fois , le Théâtre a cédé  entièrement sa place au Cinéma..

Eh bien oui !

Dans quelques heures, focus sur  une autre forme de théâtre : la magie !

Amis du blog , merci pour votre attention et votre fidélité.

Et voici  venu …notre moment de séparation.

Je pense que cela peut vous amuser d’écouter et de voir encore Louis de Funès : un extrait du film «  Le mouton à cinq pattes » réalisé par Henri Verneuil – scénario : René Barjavel – avec Noël Roquevert , Paulette Dubost – Françoise Arnoul – René Génin  – Fernandel et LOUIS DE FUNES

Amusez-vous et à tout bientôt.

 

Roger  Simons

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FESTIVAL «  »BRUXELLONS » – LES VACHES AZTEQUES-AMARANTE +LISA HOUBEN(SOPRANO)

LES VACHES AZTEQUES : AMARANTE

 « Amarante », comme son prénom, est une mauvaise herbe qui pousse trop vite et de travers.

« L’Amarante » est considérée comme une plante sacrée chez les aztèques car ils la considèrent comme symbole de l’immortalité.

 

 

Amarante.JPG

« Amarante », c’est aussi une jolie et jeune femme qui trouve que sa vie est mortelle et qui veut rejoindre les immortels et vivre comme son héros, une vie à la Jack Sparrow, le pirate fictif de l’univers des Pirates des Caraïbes que joue Johnny Depp.

 


 

Ce n’est pas ma tasse de thé!…Je préfère Bénédicte Chabot l’amarante !

 

 

 

LES VACHES AZTEQUES

 

Ecriture : Gernot Lambert, Bénédicte Chabot , Thierry Vassias

Interprètes : Bénédicte Chabot, Philippe Rygaert, Johanne Samek , Thierry Vassias

Mise en scène : Michel Kacenelenbogen

Représentations : 11  et 30 juillet.

Chorégraphie : Seydou Boro

Lumière : Corentin Warin

Coproduction : Les Vaches aztèques/H/33 tours.

 

 LES VACHES AZTEQUES : AMARANTE

Une découverte !

 

(dernière représentation : ce mercredi 30/07 à 21 h( grange du Château)

 

Amis du blog  merci pour votre attention et votre fidélité.

A dans quelques heures avec d’autres spectacles…

Surprise ce jeudi !

Notre moment de séparation : avec une jeune soprano qui sera en concert ce jeudi au Festival Midis-Minimes : LISA HOUBEN, accompagnée au piano par Patrick Leterme.

 

LisaHouben.jpg

 

Je vous  propose de découvrir sa voix superbe dans l’opéra de Verdi  » La Force du Destin » « 

C’est magnifique!

Je m’éloigne sur la pointe des pieds.

A tout bientôt.

 

Roger Simons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1) SI LE FESTIVAL ROYAL DE THEATRE SPA 2014 M’ETAIT CONTE –BIRD PEOPLE (FILM)

 PREMIER EPISODE

COVER brochure.jpg

C’est dans 20 jours l’ouverture du 55 ème festival royal de théâtre  de Spa.

Quatre spectacles par jour (chacun joué quatre fois) : des créations et des pièces  jouées à Bruxelles avec un grand succès durant la saison 13/14.

Des entretiens, des rencontres, des lectures…

Cinq lieux : Salon gris, Salon bleu, Radisson Palace, Théâtre Jacques Huisman (c’est lui qui a créé ce fabuleux festival), Salon des fêtes…

Du théâtre de rue (souvent intéressant)

Des concerts de fin de soirée.

Des stages d’initiation théâtrale.

 

Une programmation 2014  d’envergure , inattendue.

 

Cécile Van Snick (directrice du Festival) : Nous avons fait le choix de soutenir la création contemporaine.

Tous les spectacles proposés sont des œuvres d’auteurs vivants : audacieuses, inventives et dotées d’un regard résolument moderne sur nos problèmes de société.

Par ailleurs, nous mettons particulièrement à l’honneur nos dramaturges belges.

Nous allons accueillir 10 spectacles et quatre créations d’auteurs belges.

Une fois encore, la chance de découvrir, en primeur, les spectacles qui feront la saison théâtrale prochaine.

 

 

TOUT BOUGE !

 

 

Fini le temps où ce festival présentait les grands auteurs littéraires  du temps passé, fini le temps où se jouait les grands classiques.

Une belle idée cette évolution ! Un beau modernisme !

Le Festival 2014 prend des risques.  C’est audacieux ! C’est aventureux !  C’est fougueux ! C’est attirant !

Bravo Madame la Directrice…

 

 

MISE AU COURANT DE BASE

 

 

Présence de nombreux comédiens et metteurs en scène.

Des titres de pièces curieux : » On n’est pas là pour… »  « La danse du fumiste » , « Album ou Les Chevaliers , c’est une autre histoire », « Métallos et dégraisseurs », «  Mangez-le si vous voulez » , » Mais il n’ y a rien de beau ici », «  Elle(s) »…et d’autres…et d’autres…

Départ foudroyant avec la pièce de Pedro Romero  au titre alléchant : «  Belles de nuit »- en scène : l’auteur et  la toute merveilleuse jeune comédienne : Stéphanie Van Vyve.

C’est déjà un cadeau que nous fait le Festival !

Mais je vous dirais d’ici à quelques heures le rôle que va défendre la belle (car elle est vraiment belle !) , Stéphanie…

 

NON STOP

 

 

Votre blog «  Les Feux de la Rampe » suivra de très près, ce Festival.

En direct, comme on dit à la radio, tous les jours.

 

Plus que  20 nuits à dormir !

 

FESTIVAL ROYAL DE THEATRE  – SPA 2014

5 – 15 août 2014

Infos Réservation : 0800 / 24 140


 

 

 

 FR/CINE – FR/CINE – FR/CINE

 

 

BIRD PEOPLE / PASCALE FERRAN

 

Un film  d’un grand modernisme !

Un conte de fées différent !

Une oeuvre naturaliste aux envolées fantastiques !

Une observation clinique sur un homme d’affaires américain et  une jeune femme de chambre française. !

Un film à mi-chemin entre le réel et la magie ! Tout à fait remarquable tant pour le sujet que la réalisation de ce long métrage. !

 

BIRD PEOPLE

 

 

Un mélange de plusieurs choses.

Une histoire inattendue.

Le monde d’un vaste aéroport (Charles de Gaulle)

Le monde étrange d’un grand hôtel (Hilton), sa réception, ses couloirs, où déambulent des hommes d’affaires de toute nationalité.

 

Deux histoires.

Deux personnages qui ne se connaissent pas,  qui se croiseront  dans l’ascenseur en fin de film.

 

L’homme d’affaires USA : c’est Gary,  américain, ingénieur en informatique soumis à de très lourdes  pressions professionnelles et affectives, qui décide subitement de changer radicalement le cours de sa vie.sss

 



 

 La jeune femme : c’est Audrey, française, qui travaille dans ce grand hôtel comme femme de chambre, contrainte de faire ce métier pour financer ses études. Elle a une  folle envie  de décrocher complètement et de changer d’air.


 

Oui, deux trajectoires parallèles qui finiront par se rencontrer lors d’un événement surnaturel !

 

Ce n’est pas un film que l’on raconte.

 

C’est un film que l’on regarde avec curiosité, étonnement,  émotion !

 

Sincèrement, du jamais – vu à l’écran !

 

Le film  nous trompe, combine le récit, nous déroute , nous passionne, nous ennuie à certains moments par sa lenteur.

 

Deux séquences  jamais imaginées ni réalisées dans un film :

 

L’entretien par Skype de  Gary – qui reste planqué dans sa chambre d’hôtel et son épouse chez elle aux USA.

 

Un long entretien sur la rupture d’un couple qui se voit à travers  une distance de près de  6.000 km et ce , grâce à cette superbe machine  Skype.

 

L’autre séquence  est étonnante, nous plongeons dans l’imaginaire, le surnaturel,  la féerie.

 

Une séquence d’une durée de 30 minutes avec des oiseaux. Vous lisez bien : des oiseaux, des vrais.

 

Un travail de  réalisation et de montage  qui a pris huit mois !

 

Pascale Ferran (réalisatrice) : Mon film se révèle comme une improbable histoire de Cendrillon autour de son point à mi-chemin magique.

 

 

 

 

 

Les deux acteurs sont – eux aussi – tout à fait remarquables :

 

Anaïs Demoustier  – (César  2009 du meilleur espoir féminin pour son rôle de Jeanne dans « Les  Grandes Personnes »)  est  Audrey, la jeune fille qui voit un oiseau sur la plate-forme de l’hôtel.

 

Josh Charles (a tourné dans de nombreux films dont « The Good Wife »)  est Gary, l’ingénieur.

 

Pascale Ferran, la magnifique réalisatrice, nous a fait attendre huit années après son film «  Lady Chatterley ».

 

J’espère que nous  la retrouverons plus vite cette fois-ci.

 

 

 

C’est dans ce film que l’on entend David Bowie  avec sa chanson  « Space Oddity » pour  souligner dans le film l’architecture   de l’aéroport sous toutes les coutures Soufflant !

 


 

 

 

BIRD PEOPLE, un film rare ! A voir au cinéma Galeries   , Galerie de la Reine  26 – 1000 Bruxelles – Tél : 02 / 514 74  98

 

 

Amis du blog, merci pour votre attention et votre fidélité.

Pas de vacances aux « Feux de la Rampe »

Le spectacle continue…

Et demain, mes impressions sur ce petit  gamin en bois , en résidence à Villers-La-Ville et  le deuxième épisode de : «  Si le Festival de Spa m’était conté » ..

Notre moment de séparation : Stromae , la toute grande star belge  , vedette des Francofolies à Spa.

Comment le qualifier ? Talentueux ? Oui,  sans conteste.

Sympathique ? Oui, très sympa ! Prétentieux ? Pas un seul instant !

Comment dire ? C’est lui qui va vous le dire…

A tout bientôt !

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(6) SI LE FESTIVAL ROYAL DE THEATRE SPA 2014 M’ETAIT CONTE

 

Dernier rendez-vous « Avant-Première » !

 

NO SPORT

(14 et 15/08 -Radisson)


 

Portrait tout en finesse  et en contraste du célèbre Winston Churchill !

Je l’ai écrit du reste : l’acteur  qui est aussi l’auteur , Stéphane Stubbé,  est génial dans cette figure méconnue de cet homme d’Etat dont les frasques n’avaient rien de sexuel.

Sans céder à la tentation du mimétisme , il nous entraîne dans le sillage du jeune soldat rescapé de la guerre des Boers , de l’amoureux transi de la belle Clémentine et il nous restitue la fébrilité de l’appel du 10 mai 1940.

Tout est fait avec intelligence ! Stéphane Stubbé croque le personnage de Churchill d’une façon tout-à-fait extraordinaire.
On retrouve sa silhouette courbée au long pardessus, le cigare vissé aux lèvres.

 

8.-No-sport-copyr-Yves-Kertius.jpg

 

Stéphane Stubbé , féru d’Histoire et d’histoires , dresse un portrait « cour et jardin » absolument remarquable de cet illustre anglais à la fois militaire , poète, , peintre…grand amateur de whisky.

Il a réussi  une superbe gestuelle pour faire « vivre »   le  vieil anglais.

 

GOD SAVE SIR WINSTON LEONARD SPENCER CHURCHILL !

Je vous propose un document sur Winston Churchill.

Vous allez le voir sous toutes ses formes. Examinez-le et voyez le spectacle ensuite pour  bien vous rendre compte du travail de l’acteur.

 

 

 

PAUSE MUSICALE  /PAUL Mc CARTNEY

 


 

Ce qui est passionnant  dans un Festival consacré au théâtre, c’est de voir défiler  toute une série de pièces complètement différentes l’une de l’autre. Et sur tous les plans.

Ainsi…

UN AIR DE FAMILLE

(14 et 15/08-Th.J.Huisman)

Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri

 

Ils sont sept et ils se réunissent chaque vendredi soir au bar-restaurant de banlieue baptisé «  Au père tranquille », tenu par l’un des fils , Henri.

Ce soir-là est particulier : Philippe, le second fils de la famille, vient de passer à la télévision régionale et son épouse Yolande fête son anniversaire. 

Betty, la sœur cadette, vient quant à elle de dire ses quatre vérités à son patron, qui est aussi celui de son frère Philippe…

Tous s’apprêtent à poursuivre la soirée au restaurant…

 

UN AIR DE FAMILLE

 

Une pièce qu’on ne présente plus !  Mais j’ai l’envie  de vous rafraîchir la mémoire en vous offrant un très court montage du film de Cedric Klapisch.

 


 

 Théâtre Jacques Huisman / Spa

 

Sept comédiens sont réunis autour de la table. Vous les connaissez tous très certainement : Marie-Line Lefebvre  Cécile Van Snick, Stéphanie Van Vyve , Julien Lemonnier , Frédéric  Lepers et Patrick Ridremont.

Une fameuse affiche sur laquelle j’ajoute le nom d’un huitième comédien, metteur en scène pour cette pièce : Olivier Leborgne.

Ca va chauffer ! C’est en fin de festival ! Patience !

 

13.-Air-de-famille-©-Grégory-Navarra.jpg

 

« La sauce prend et nous colle un irrésistible sourire de bout en bout. Plaisir garanti. » (L’Avenir)

 

 

 FIN DE PARCOURS – DERNIERE  PIECE EN AVANT- PREMIERE

Le Triomphe © Dominique Bréda1.jpg

 

 LE TRIOMPHE DU SINGE-ARAIGNEE

(14 ET 15/08-Salon bleu)

 

 

Marie-Line Lefebvre (adaptatrice/metteuse en scène) : Un  chef d’œuvre  vertigineux – écrit d’une plume virtuose  poétique , troublante – né il y a quarante ans et toujours actuel.

Joyce Carol Oates nous aide à voir et à comprendre, sans baratin, l’humain.

 

Totalement d’accord avec le propos de Marie-Line Lefebvre, qui a réalisé une mise en scène provocante, énergique, audacieuse.

 

JOYCE CAROL OATES- L’AUTEURE AMERICAINE

 

Une auteure prolifique qui figure depuis longtemps au premier rang des écrivains contemporains. Tensions sociales, pouvoir, féminité , sexualité sont parmi les thèmes qu’elle aborde avec lucidité dans ses écrits.

Inspirée de l’affaire Charles Manson qui défraya la chronique mondiale à la fin des années 60, cette histoire a pour rôle principal le prototype de l’assassin inné, sorte d’enfant sauvage , orphelin et marginal.

Alexis Goslain  est entré  magistralement dans la peau de ce personnage. Un magnifique travail d’acteur.

(Chronique complète sur ce spectacle en archive : cliquer sur « rechercher »  – colonne de droite – et indiquer le titre de la pièce)

 

Marie-Line Lefebvre : A découvrir absolument !

Oui pour son travail  parfait de mise en scène et d’adaptation,

Oui pour l’interprétation d’Alexis Goslain,

Oui pour l’intérêt de cette pièce dont l’adaptation de Marie-Line touche de très près au cinéma,

Oui pour la scénographie et la construction du décor,

Oui pour «  LE TRIOMPHE DU SINGE-ARAIGNEE »…

 

 THE END

 

« Les feux de la Rampe » seront présents à Spa à partir du 05 août et  jusqu’ à la fin du Festival.

Je vous communiquerai le maximum d’infos  sur les pièces , les entretiens , les lectures , l’ambiance , etc…

Dans quelques heures ,  les spectacles qui continuent à se jouer au sein d’un autre grand festival de théâtre : « BRUXELLONS »

Un Festival de qualité qui fait un succès monstre depuis  l’ouverture.

 C’est complet  chaque jour. C’est vivant ! C’est joyeux ! Bravo aux organisateurs…

Amis du blog , merci pour votre attention et votre fidélité.

Je vous réserve une surprise  ce jeudi à venir…

Dans l’immédiat , notre moment de séparation avec la musique de Django Reinhardt , accompagné ici par Stéphane Grappelli. Un document ! Un bonheur !

Au cours du  Festival  de Théâtre  Spa 2014, on aura l’occasion d’écouter du jazz manouche inspiré par Django, avec un quatuor manouche de talent. Je vous en reparlerai.

A tout bientôt !

 

Roger Simons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(5) SI LE FESTIVAL ROYAL DE THEATRE SPA 2014 M’ETAIT CONTE

 

Avant dernier épisode des pièces présentées  au Festival à partir du 05  jusqu’au 15 août.

17 pièces dont certaines en création…

Des rencontres avec les auteurs…

Des lectures de pièces…

Des concerts…

Une soirée de clôture  en compagnie de Mariana Tootsie, chanteuse de jazz…


 

 COMME UN SECRET INAVOUE

(13,14,15/08-Salon gris)

 

 

3.-Comme-un-secret-inavoué-Emilie-Lauwers.jpg

 

 

Frédéric Dussenne (metteur en scène) : Nous vous proposons, Jean Louvet , l’auteur , et moi-même d’être au plus près des acteurs. De partager leur espace.

Nous avons donc modifié le dispositif traditionnel du Salon Gris en enlevant les sièges pour créer un no man’s land dans lequel acteurs et spectateurs se retrouvent côte à côte sur de petits blocs de pierre…

 

Je sais, ce n’est guère confortable. J’ai vu cette pièce. Mais il y a moyen  de s’installer sur ces blocs  en se munissant d’un coussin.

L’idée est très originale  tout comme la pièce très particulière.

Il faut se laisser porter  par le texte et les deux comédiens.

 

 

COMME UN SECRET INAVOUE

 

Une histoire d’amour, pleine de sensibilité et d’émotion !

Une rencontre apparemment anodine entre un homme et une femme en proie à la solitude et pourtant  en quête de contact et de partage intimes…

 

(chronique sur cette pièce par le système habituel : colonne droite, cliquer «  rechercher »  et indiquer le titre de la pièce)

 

Une pièce de Jean Louvet publiée aux Editions Lansman.

Mise en scène : Frédéric Dussenne

Avec Véronique Dumont et Fabrice Rodriguez.

Production : Rideau de Bruxelles

 

 

 

 LA DANSE DU FUMISTE(12 et 13/08 Radisson)

 

Un auteur : Paul Emond (belge)

Un metteur en scène : Christophe Luthringer (français)

Un acteur : Gilles-Vincent Kapps (français)

 

Synopsis : Un homme seul se met à parler. On comprend très vite que  c’est cette seule parole qui le tient en vie.

Il parle d’un gars qui  « causait comme il respire » et avait l’art de raconter un tas d’histoires.

Les faits divers qui ont secoué le village se mêlent aux souvenirs de jeunesse, amours d’adolescents, virées mémorables avec l’ami admiré. Mais bientôt  le narrateur prend conscience de la fumisterie de « son gars »

 

 

 LA DANSE DU FUMISTE

 

Cette pièce a été déjà jouée  à Bruxelles, au Théâtre-Poème 2 .

Ca raconte l’histoire d’une rivalité, d’un affrontement , d’un combat entre le narrateur et ce « Caracala » qu’il vénère , puis auquel il s’oppose , avant de le dénigrer , puis de le dominer totalement…

C’est le disciple qui renverse le Maître, le pupille qui veut être tuteur,  le vizir qui veut être khalife à la place du khalife…

 

Christophe Luthringer (metteur en scène) : Ce texte m’a, en un sens, fait penser à la politique. Il s’agit de faire croire aux gens qu’on croit à ce qu’on dit.

 

C’est bien de la politique çà !

 

 Christophe Luthringer : C’est une forme de séduction. Le héros de la pièce meurt s’il ne raconte plus d’histoires…Comme  les hommes politiques…

 

Une pièce curieuse et inattendue à voir.

Un texte à découvrir.

Une mise en scène que l’on imagine difficilement car on ne connaît pas ce metteur en scène.

Un acteur dont nous ne connaissons que la photo, enfin moi.

Un journal français a écrit : « Une véritable performance du comédien qui réussit sans une écorchure à dire ce texte écrit en  une seule phrase. Exceptionnel »

 

 

Fumiste © Simon Turco 4.jpg

 

 

LA DANSE DU FUMISTE, UN BOUQUIN

 

Paul Emond , écrivain belge des plus connus , des plus référés, a publié cette histoire en 1979 aux Editions Jacques Antoine.

 

Un lecteur : Il faut avoir du souffle pour lire d’une traite cette fable de Paul Emond qui ne comporte qu’une phrase.

Dans une langue savoureuse, un flux logorrhéique que rien ne semble pouvoir arrêter.

Le héros décrit sa relation avec « ce gars-là », adulé jusqu’à ce point virgule fatal où tout a basculé puis détesté consciencieusement avant le point final.

C’est drôle ! C’est émouvant ! C’est surprenant !

 

UNE IDEE !

 

Essayez de vous procurer le livre dans la bibliothèque de votre quartier… Ouvrez- le , attaquez la première ligne d’un bon œil et laissez-vous aller , il vous faut  un peu de souplesse en cervelle et de site dans l’entendement. Pas de précipitation, pas d’arrêt intempestif. Il n’y a qu’à danser et on vous fera danser…

 

 

L’AMI DES  BELGES

(12 et 13/08-Salon bleu)

 

L’auteur : Jean-Marie Piemme

Le metteur en scène : Jean Lambert

L’acteur : Fabrice Schillaci

 

« Loin de coller à une réalité documentaire, le texte de Piemme et la  mise en jeu de Jean Lambert partent dans un joyeux délire. Humour et poésie s’invitent dans ce portrait au vitriol que Fabrice Schillaci porte avec une formidable puissance » (Jean-Marie Wynants/Le Soir)

 L’HISTOIRE…

L’Ami des Belges,  c’est l’histoire d’un milliardaire qui veut devenir belge et qui tombe en panne dans une campagne belge.

Entre  un champ de betteraves et des bouses de vache.

Simple panne de moteur ou le présage d’une terrible catastrophe ?

 

 

L'Ami ©Domique Gaul4.jpg

 

 

LUI, LE MILLIARDAIRE…

 

Lui : Mon départ pour  la Belgique est un acte réfléchi, concerté  pesé, ai-je rappelé à un journaliste du journal Le Soir , un petit malin qui s’étonnait qu’une pointure comme moi veuille absolument s’établir dans une ville aussi sale que Bruxelles, paralysée par les embouteillages , gangrenée par des mutations architecturales déplorables , sans Rer.

A quoi j’ai répondu que ma solidarité avec les Belges était sans faille…pourvu  qu’ils ne changent rien à leur dispositif fiscal et aux possibilités de fondations leur permettant d’épargner un maximum sur les frais de succession…

 

Jean-Marie Piemme (l’auteur) : Quelle injustice ces «  persécutions » dont les plus nantis font l’objet, contraints à l’exil  fiscal.

Car il est vrai qu’aujourd’hui les riches n’ont même plus le droit d’être riches.

Tel un personnage de farce contemporaine, tantôt drôle et séduisant , tantôt terrible et abject , ce «grand » de ce monde joue sa propre tragédie , celle du puissant qui peu tout acheter sauf sa naturalisation belge.

 

L’AMI DES BELGES

 

Un texte savoureux, impertinent, cinglant sur un sujet brûlant d’actualité.

Un comédien à découvrir  ou à retrouver pour ceux qui ont vu la pièce tout récemment à  Stavelot.

Amis du blog,  j’arrête ici  ce défilé de pièces, sympathiques et intéressantes.

La suite et fin d’ici à quelques heures.

Merci  de votre attention et votre fidélité.

Notre moment de séparation : Saviez-vous qu’un jour lointain, Fernandel, tout jeune, a enregistré une chanson sur le  milliardaire ? Un document amusant ! Voici la chanson suivie d’un extrait du film interprété par deux énormes stars : Yves Montand et Marilyn Monroe.  Le titre  vous le connaissez comme moi : «  Le Milliardaire »

A tout bientôt !

 

Roger Simons

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FESTIVAL « BRUXELLONS » : LEURRE DE VERITE/LUC APERS + OLIVIER LAURENT

 

Une pièce signée Bob Carty et Luc Apers

C’est pour un seul soir, ce lundi 28 juillet, avec Luc Apers.

C’est dans la grange du Château !

Curieux !

Leurre de vérité.jpg

 

 

 «  Une jolie histoire, aussi époustouflante par les démonstrations des effets paranormaux que par la présence scénique de l’interprète.

La magie des mots au service  de la vérité avec Luc Apers !

Le mentalisme a trouvé son poète en la personne de Luc Apers.

(La Montagne)

 

 

J’ai vu  l’année dernière , toujours au Festival  Bruxellons , ce magicien qu’est Luc Apers , dans son spectacle tout à fait extraordinaire : «  La véritable histoire de Paul Cres »

Incroyable !

 

 

 

 

 

Cliquez sur «  rechercher » (colonne de droite) et indiquez le titre.

Vous retrouverez  des extraits de ce spectacle formidable ainsi qu’une interview  avec Luc Apers et  Jack Cooper( le magicien du Festival)

 

 

« LEURRE DE VERITE »

 

 

 

Je suis dans l’impatience  de revoir ce magicien.

Ce que fait Luc est toujours sidérant , c’est un mélange d’humour , de théâtre et d’expériences  paranormales.Ca  se déguste toujours avec un immense plaisir , celui de se faire avoir, mais c’est toujours fait avec classe, imagination et drôlerie.

Si vous avez regardé ma chronique de l’année dernière, vous serez certainement d’accord avec moi.

La Direction du Festival a eu la bonne idée de le faire revenir.

 

LEURRE DE VERITE

On rit , on s’émerveille , on perd la distinction entre fiction et réalité.

Eric de Staercke  a touché à la mise en scène avec bonheur.

Il y a aussi la musique d’Orlin Tzontchev , la scénographie de Franky Claeys et les effets spéciaux de… de  Luc Apers évidemment.

 En deux mots, l’histoire : Un petit garçon se retrouve orphelin après avoir volé une pièce ancienne. Tous les gens du village le soupçonnent d’être habité par le diable. Le curé du village, opportuniste, le recueille et l’oblige à servir la messe tous les dimanches . Mais…le petit garçon devient de plus en plus étrange…

 

Suite et fin dans la grange du Château…

 

 

 

 

 Amis du blog , merci de votre attention et  de votre fidélité.

 RAPPEL

 N’oubliez pas, demain à 12h , au Conservatoire Royal de Musique, le Festival MIDIS MINIMES reçoit :

LES DERVICHES TOURNEURS DE SYRIE, chant et danses soufis de Damas.

  vous en ai parlé  tout récemment. Consultez  le blog.

 Voilà, je vous ai tout dit ? Non, en vérité. Il y a encore notre moment de séparation : OLIVIER LAURENT, un imitateur formidable que nous avons tous applaudi en décembre dernier dans la Revue des Galeries.On est très ému quand on l’écoute  et quand on le regarde du reste chanter Brel.

Vous pourrez le voir ce soir à 21 h sur  «  La Trois RTBF »

Je vous en offre  un court extrait, en avant première, pour vous mettre l’eau à la bouche.

A tout bientôt !

 

Roger Simons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(4) SI LE FESTIVAL ROYAL DE THEATRE SPA 2014 M’ETAIT CONTE + CABARET/LIZA MINELLI

 

Quelques jours encore, une dizaine, et la 55ème Edition du Festival brillera de tous ses éclats !

Suite du programme…

 

 

LA  COMEDIE DU PARADOXE

(10 et 11/08-Radisson)

 

 

 

 

 

Une  libre adaptation  du «  Paradoxe sur le comédien «  de Denis  Diderot qui a pour objet un réflexion sur le personnage de théâtre et le travail d’interprétation de  l’acteur.

Jean-Marc Chotteau, l’adaptateur et le metteur en scène de ce spectacle, retrace l’œuvre de Diderot en la rendant accessible. Il en tire un divertissement joyeux.

 


 

 

 

Ainsi, un universitaire propose une conférence sur le rôle d’Alceste,  la fameuse pièce  de Molière « Le Misanthrope »

 

la-comedie-du-paradoxe-©  la-virgule-6.jpg

Survient, dans un costume anachronique à rubans verts, un comédien à la recherche d’un emploi.  « Alceste », c’est lui !

De là, naît un duel sans merci, passionné et comique , entre un théoricien et un praticien du théâtre.

Difficile de porter un jugement sans avoir  assisté  un duel  du plus haut comique affirme Jean-Marc Chotteau , qui a créé en 1982 «  le Salon de Théâtre » à Tourcoing.

 

Deux personnalités comme Diderot et Molière, cela ne peut être qu’intéressant !

 

 

« J’insiste donc, et je dis : c’est l’extrême sensibilité qui fait les acteurs médiocres ; c’est la sensibilité médiocre qui fait la multitude des mauvais acteurs ; et c’est le manque absolu de sensibilité qui prépare les acteurs sublimes. » (Denis Diderot)

 

 

LA COMEDIE DU PARADOXE-DIDEROT/CHOTTEAU

 

 

Sous forme de délassement, je vais vous laisser écouter et regarder Jacques Martin , oui, vous lisez bien : Jacques Martin interpréter  Alceste !  Un document, non ?

 

 

 

 PAUSE

 

 

 

 

DISCOURS A LA NATION

(11 et 12/08-Th.Huisman)

 

 

Diderot, Molière…et Ascanio Celestini !  Ce dernier est l’auteur étonnant de ce « Discours à la Nation »

 

Pour tout savoir, direction  «  colonne de droite », cliquez sur  « rechercher » en  indiquant le titre de la pièce. Et ma chronique paraitra dans l’instant.

 

Une interprétation tout à fait extraordinaire. Un spectacle qui a décroché le prix du public au Festival Off d’Avignon l’an dernier et, en Belgique, le prix de la critique 2013.

Cette  pièce, hors du commun, est jouée magistralement par David Murgia , accompagné par Carmelo Presigiacomo pour la musique.

 

 

SUNDERLAND

(10 et 11/08-Salon bleu)

 

 

 

 

Quelle diversité dans le choix de tous ces spectacles qui vont se jouer à Spa ! Aucun rapport de l’un à l’autre ! Formidable !

Nous gagnons le grand nord de l’Angleterre et nous allons  vers Sunderland.

Un problème familial nous y attend : Sally se bat pour conserver la garde de sa jeune soeur perturbée par le suicide de leur mère quand elle avait deux ans.

Une pièce émouvante, empreinte d’humour et d’humanisme, interprétée par d’excellents comédiens mis en scène par Alexis  Goslain.

 

 

SUNDERLAND

 

De Clément Koch, qui signe  ici sa deuxième pièce. Une pièce attachante !

 

 

(chronique aux archives , colonne de droite , en cliquant sur   « rechercher » et le titre de la pièce) 

 

Une pièce à voir ! Beau succès lors de sa création au Théâtre des Riches-Claires.

 

« Un texte lumineux ! C’est touchant sans être jamais misérabiliste. Mieux, c’est drôle » (Elle- France)

 

Demain, trois autres pièces encore  qui seront présentées  au Festival de Spa.

Amis du blog, merci de votre attention et de votre fidélité.

 

Notre moment  de séparation : Une première de l’un des évènements du théâtre  a prochaine saison au Théâtre National , couplé exceptionnellement avec le Théâtre Le Public  , l’une des plus grandes comédies musicales CABARET  d’après la pièce de John Van Druten  et l’histoire de Christopher Isherwood .

J’aurai bientôt l’occasion de vous en reparler largement.

Dans l’immédiat  de courts extraits du film de Bob Fosse( 1972) avec bien évidemment l’extraordinaire LIZA MINELLI

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(3) SI LE FESTIVAL ROYAL DE THEATRE SPA 2014 M’ETAIT CONTE +INGMAR BERGMAN

 

 

En route pour Spa la belle !

Nouveaux flots de mots, d’idées, d’auteurs, d’acteurs…

 

KARL MARX, LE RETOUR

(8 et 9/08-Radisson-)

 

Un spectacle important.

Un joyeux monologue où le père du Capital devient un personnage de fiction.

 

« Marx prend les traits de Michel Poncelet, impressionnant dans ce monologue court et rythmé. » (Moustique)

 

Un monologue mené tambour battant par ce grand comédien que nous voyons régulièrement dans nos théâtres, Michel Poncelet, qui a créé la pièce au Théâtre de la place des Martyrs. Gros succès. Elle vient d’être reprise au Festival «  Bruxellons » Même succès.

Le texte de Howard Zinn est excellent,  traduit et adapté par Thierry Disceolo , mis en scène  avec justesse et compétence par Fabrice Gardin.

C’est  sérieux,  drôle, émouvant.

 

 

Karl Marx, le retour - © Fabrice Gardin 004.JPG

 

 

Michel Poncelet mérite tous nos applaudissements pour la qualité de son interprétation.

 

 Même procédé : si vous désirez en savoir davantage ,  cliquez sur  le mot « rechercher » (colonne de droite)  et indiquez le titre de la pièce.

 

 KARL MARX, LE RETOUR !

 

 

 


 

 

 

METALLOS ET DEGRAISSEURS

(7 et  8/08 – Th.J.Huisman)

 

Une idée pas comme les autres.

Un spectacle au propos universel !

 

Patrick Grégoire (écriture/mise en scène): Ce spectacle s’est construit autour de la mémoire ouvrière. Il retrace, de manière drôle, énergique et touchante , l’histoire de la grandeur et de la décadence de la métallurgie française.

 


 

 

Le texte a été rédigé à partir de témoignages enregistrés par Raphael Thiéry, acteur dans la pièce et fils de métallos. 150 ans de fresque ouvrière déroulée par 25 personnages et jouée par six comédiens.

 

Au cours de la saison écoulée, j’ai vu plusieurs spectacles qui traitaient  de sujets qui font partie de notre vie comme par exemple « Nourrir l’humanité c’est un métier »explorait  au Théâtre National.

C’est un nouveau théâtre que j’ai trouvé fort intéressant.

C’est  de la fiction documentarisée.

 


 

 

 

ELLE….pardon «  ELLE (S) »

(8 et /08-Salon bleu)

 

 

C’est Sylvie Landuyt, qui a créé la saison dernière son  «  Don Juan Addiction », apprécié et soutenu par la critique, qui  explorait tous  ces Don Juan qui ont peuplé l’histoire de la littérature.

Elle se lance désormais dans la création d’un second volet qui se positionne cette fois du côté de la femme et ses désirs.

Un spectacle à la mise en scène résolument contemporaine.

Je suis quelque peu intrigué. J’attends avec impatience de voir son nouveau spectacle.

 


 

 

 

ON N’EST PAS LÀ POUR …

 

 

Une suite de tableaux joyeux et déjantés  qui  évoquent nos petits travers quotidiens…

Un spectacle qui raconte des histoires sur la mort, la vie, la bouffe, l’écologie, le foot  le temps qui passe , les vêtements , les hommes et les femmes , les rêves l’amour, le hasard , la Belgique…


 

 

 « On n’est pas là… »

Avec un sous titre : «  Démaquiller les coccinelles »…

On peut faire confiance aux créateurs et interprètes : Anne-Charlotte Bisoux, Isabelle De Hertogh et Jean-Louis Danvoye

 

 

FESTIVAL ROYAL DE THEATRE SPA  2014

Infos Réservations : 0800 / 24 140

 

la suite de la programmation… dans quelques heures…

 

 

Séquence FR/CINE(Les Feux de la Rampe/Cinéma)

 

 

Si vous aimez les grands films, de qualité supérieure, rendez-vous à Flagey où se tiennent plusieurs rétrospectives passionnantes telle :  « Un été avec Ingmar Bergman », l’un des plus grands cinéastes de  l’histoire.

Aucun réalisateur avant le maître suédois n’avait emmené les spectateurs aussi loin dans l’interrogation métaphysique, l’introspection psychologique  et l’analyse des rapports humains.

Ses images, ses ambiances, son exceptionnel travail avec les comédiens bouleversent et dégagent une puissance émotionnelle que beaucoup de réalisateurs, anciens et d’aujourd’hui, continuent de lui envier.

 

J’ai noté trois films parmi ceux présents  au cours de cette rétrospective :

 

LES FRAISES SAUVAGES

 

Un médecin de 78 ans se rend en voiture à Stockholm avec sa belle fille pour y fêter son jubilé.

Pendant le trajet, le vieillard remonte le fil de sa vie à travers ses souvenirs fantasmés et réalité…

 


 

PERSONA

 

Il s’agit d’un transfert d’identité entre une comédienne psychiquement fragilisée et – plongée dans un mutisme obstiné – et l’infirmière qui la soigne.

 


 

 

 

SONATE D’AUTOMNE

 

Les retrouvailles d’un pianiste classique de renom avec sa fille aînée, après sept ans d’absence, et la rencontre de deux monstres sacrés de l’histoire du cinéma.

 

 


 

 

 Ces films nous font retrouver de grands comédiens et comédiennes du cinéma de Bergman : Ingrid Thulin, Bibi Anderson,  Ingrid Bergman ,Liv Ullmann…

(Ingmar Bergman : 1918 – 2007)

 

Ces films se jouent encore en cette fin  juillet et pendant le mois d’août.

 

 

CINEMA  STUDIO  5- FLAGEY

Place Sainte–Croix (face aux étangs)

 

Infos Réservations : 02 / 641 10 20

 

 

 

Amis du blog amoureux du cinéma et du théâtre, merci de votre attention, et votre fidélité.

A tout bientôt avec un nouveau magma plein de folie.

N’oublions pas notre moment de séparation : J/S.BACH.

C’est le compositeur que préférait Ingmar Bergman

 

 

Roger Simons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FESTIVAL »BRUXELLONS »: »CINCALI » & « DISCOURS A LA NATION »

 

 CINCALI

 A voir absolument !

En  représentation  ce jeudi 24/07/14


 CINCALI

Nicola Bonzi  et Mario Perrotta dans une traduction et adaptation d’Hervé Guerrisi.

C’est Hervé qui nous raconte cette histoire. Il le fait avec simplicité,  avec tendresse, avec beaucoup d’humour. Il nous fait rire souvent…

Son histoire est touchante, émouvante. Il raconte merveilleusement.

J’ai vu cette pièce deux fois et je retournerai bien au Karrveveld pour la revoir , réentendre les propos d ‘Hervé Guerrisi.

C’est ce jeudi soir à 21 h.

Si vous deviez ne pas être libre, Hervé nous reviendra les 02/08 et 08/08. Mais surtout, ne le ratez pas.

 

 

Cincali.jpg

 

CINCALI

 

Comme à l’habitude,  je vous propose de cliquer sur« rechercher », colonne de droite, et d’indiquer le titre de la pièce. Celle-ci apparaîtra rapidement.

 

 Il y a d’ailleurs deux versions de programmation qui s’enchaînent…

Dans la deuxième,  figure également l’interview d’Hervé Guerrisi, un comédien  passionnant, sincère, brillant, honnête.

Tous ses propos sont vrais, qui lui ont été confiés par sa famille…

 

DE L’UN A L’AUTRE !

 

Ce vendredi  25 juillet ainsi que le mercredi 13 août

 CAPTIVANT   EMPOIGNANT !

 DISCOURS A LA NATION

 

 ASCANIO CELESTINI/DAVID MURGIA

 

 Meilleur spectacle 2013 en Belgique (Prix de la Critique)

 

 

« Un chef d’œuvre d’humour anticapitaliste. David Murgia, superstar. Le Must ! » (Christian Jade RTBF)

 

Discours à la nation.jpg

 

David Murgia donne vie avec férocité et un plaisir visible à ces politiciens ou chefs d’entreprise dont le discours, débarrassé de son vernis de respectabilité , se pare d’un grotesque aussi comique qu’effrayant !  C’est génial !  Et David  Murgia  s’avère être l’un de nos comédiens d’exception.

 

Même topo à suivre pour la vision de ma chronique.Cliquez sur « rechercher » (colonne droite) et tapez le titre de la pièce.Sans problème et rapide.

 

 La voix de David va résonner dans la cour du Château du Karreveld.

 

« BRUXELLONS » LE PLAISIR DU THEATRE/QUINZIEME EDITION

 

 Le même jour que David Murgia , à 19 h, l’apparition de Jack Cooper, le magicien du Festival.

Le voilà revenu avec ses mystères à la carte .

Il vous plonge au cœur de ses tours de close-up.

Il vous possède avec ses paroles affables…C’est pour mieux vous bluffer.

Soixante minutes  de tours pendant lesquelles les cartes que vous avez choisies apparaissent, disparaissent  virevoltes

Et le côté amusant également, cela se passe dans la Chapelle du Château.

Amen et bravo Jack !

 

Illusions.png

 

 Amis du blog, merci pour votre attention et votre fidélité…

 Je vous retrouve dans quelques heures avec  deux autres festivals : «  MIDIS MINIMES : 40 concerts,  c’est étonnant, non ? Et notez bien le concert de lundi prochain, le 28/07 avec la présence des «  Derviches Tourneurs de  Syrie ».

 

derviches.jpg

 

 

Et encore le  « FESTIVAL ROYAL DE THEATRE SPA 2014 » , troisième suite.

Je vous laisse …J’oubliais notre moment de séparation : BEETHOVEN

 Non, pas le grand compositeur allemand,

 Oui,  le fameux Saint-Bernard !

 Le film  n’est pas terrible , mais Beethoven est extraordinaire.

 

 La famille Newton est de plus en plus agacée par le manque de discipline de Beethoven.Les enfants décident alors de l’inscrire secrètement dans un centre de dressage.Lors d’une promenade au parc, Beethoven s’échappe et se retrouve confondu avec Michelangelo, un chien parfaitement dressé qui lui ressemble énormément…

Réalisation : David M.Evans

C’est  ce vendredi 25/07  – 20h25/Club RTL que vous pourrez vous amuser au regard de ces deux Saint Bernard !

Une heure trente cinq  de joie pour autant que vous aimiez les chiens , ce qui est mon  cas.

A demain Beethoven !

 

Roger Simons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(2)SI LE FESTIVAL ROYAL DE THEATRE SPA 2014, M’ETAIT CONTE

Après les chansons des Francofolies,  c’est le théâtre parlé qui s’installe à Spa.

Tout commence  le mardi 05 août à 18h30 (Salon Gris)

Le public arrivera tout guilleret, se réjouissant de voir leur premier spectacle SPA 2014.

 

Un titre alléchant : BELLES DE  NUIT.(5,6,7/08-Salon gris)

Ce titre me remet en mémoire  le film de René Clair tourné dans les années 50 avec  deux monstres sacrés de l’époque : Gina Lollobrigida  (elle vient de fêter il y a quelques jours ses 87 ans !) et l’éternel Gérard Philipe.

 

 

 

 J’ai toujours une émotion lorsque je revois Gérard , le Cid pour toujours. Je l’ai inscrit dans mon bouquin. Je vous livrerai bientôt mon hommage à ce comédien irremplaçable.

 

 SPA   2014   55e  SAISON

 

SPA 2014 accueille  pour l’ouverture  du Festival la magnifique Stéphanie Van Vyve , une jeune comédienne talentueuse que nous voyons souvent dans nos différents théâtres bruxellois.

C’est Stéphanie qui  créait également il y a un an au Festival de Spa cette pièce «  Chaos ».

 

 

 

La revoici, Stéphanie, sur «  les planches »  du Salon Gris avec une pièce en création «  Belles de nuit »  écrite et jouée par Pedro Romero dans la mise en scène d’Alexis Goslain.

Résumé : Dans sa vitrine aux néons fluos , Rose attend le client. Alors qu’elle vient de décommander son rendez-vous du soir, elle voit débouler dans son salon, Nacho , un clandestin argentin poursuivi par la police.

Cette rencontre inattendue va chambouler la vie de ces deux écorchés…

(suite au Salon Gris)

 

 

 L’ECOLE EST FINIE

(5,6,7/08-Radisson)

 

Si on ne s’appelle pas Sheila, comment évoluer à l’école quand un dix sur vingt octroie un «  Très bien » ?

De la maternelle, avec ses   rayons de couleurs et ses chansons , à l’université , en passant par la désillusion de l’école primaire , Caroline, jeune diplômée et future professeure , se raconte…

Et l’on peut faire confiance à l’auteur : Jean-Pierre Dopagne…Vous souvenez-vous de sa brillante pièce «  L’Enseigneur » ? C’était fabuleux ! A nous public, de découvrir sa nouvelle pièce interprétée par Chloé Struvay et mise en scène par Cécile Van Snick, directrice du Festival.

 

AVANT PREMIERE/FESTIVAL ROYAL DU THEATRE/SPA  2014

 

« Album ou Les Chevaliers, c’est une autre histoire. »…

(5 et 6/08-Théâtre Huisman)

 

Un titre qui intrigue, et non seulement le titre mais l’auteure et metteuse en scène : Véronique Dumont. Nous la verrons sur scène dans cette curieuse pièce de Jean Louvet « Comme un secret inavoué » où elle est actrice.Une pièce  étrange.

 

Véronique se déchaîne dans sa mise en scène des « Chevaliers… » Douze acteurs dont elle fait partie.  Elle est formidable Véronique. Elle a l’art de faire des choses que personne ne fait !

Et l’on annonce déjà que ces «  Chevaliers »  vont nous faire rire aux éclats. Je n’ai pas encore vu la pièce mais je me suis laissé dire que c’était déjanté , surréaliste, absurde.

Cela ne m’étonne pas , c’est du Véronique Dumont !


 

 MAIS IL N’Y A RIEN DE BEAU

(5,6 et 7/08-Salon bleu)

 

Bruxelles. Schaerbeek. Le quartier multiculturel dit «  La Cage aux ours » Une  petite maison habitée par Geneviève et Jean Philippe  et leurs enfants.

 

Geneviève :  Au sein de ce quartier , bien sûr, il y a de la violence verbale et physique , des tensions, du vandalisme mais aussi des échanges étonnants , une solidarité inimaginable , des mécanismes de troc , une organisation de vie qui offre des espaces d’échange entre belges et non belges…

Geneviève , c’est bien sûr Geneviève Damas. Nous la connaissons bien.

Jean-Philippe, c’est bien sûr Jean-Philippe Collard-Neven

Tous deux mis en scène  par l’une de nos plus grandes comédiennes : Janine Godinas. Quel bonheur  de la rencontrer à Spa.

J’espère que nous la retrouverons , en tant que comédienne,  dans nos théâtres au cours de la tout prochaine saison théâtrale 2014/2015.

 

SPA/LE FESTIVAL ROYAL DE THEATRE

 

Le Festival 2014 décolle sur des chapeaux de roues !

C’est vivant ! C’est actuel ! C’est varié !

Ces quatre pièces que je viens de vous présenter se joueront le premier jour du Festival , le mardi 05 août. Bien entendu, il y a plusieurs représentations pour toutes les pièces.

Quatre salles  s’ouvriront au Festival : Salon Gris, Salon Bleu, Radisson Palace, Théâtre Jacques Huisman.

La plupart des spectacles  affichent « complet », mais  on ne sait jamais, un désistement de dernière minute.

Infos Réservations :  0800 / 24 140

Vivement le mardi 5 août pour le lancement de la 55e édition du Festival.

Dans quelques jours ,  la suite du programme.

Merci de votre attention et votre fidélité.

Notre moment de séparation:

Un grand moment avec Robert Hirsch (89 ans) , en scène tous les soirs  au Théâtre Hébertot avec la pièce  de Florian Zeller  « LE PERE »

 

 

 

ARTE  vous donne l’occasion de vivre cette pièce en compagnie de Robert Hirsch- qui joue le rôle d’André qui souffre d’une  maladie qui ressemble à l’Alzheimer.

 J’ai interviewé Robert Hirsch  plusieurs fois à la Comédie Française.  Un homme d’une grande gentillesse ,d’un talent inoui et toujours drôle.

Il est formidable dans cette pièce de Zeller.

C’est  demain soir , jeudi 24/07 à 22.50 sur Arte.

 

Allez , un court et deuxième extrait avant de vous quitter…D’accord ?

A tout bientôt.

 

Roger Simons